Diadoque de Photicé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diadoque (homonymie).

Diadoque de Photicé est un des auteurs ascétiques incorporés à la Philocalie. Il fut évêque de Photicé, en Épire, jusqu'à une date située entre 467 et 474.

Vie[modifier | modifier le code]

Né vers 400, il semble avoir pris part au concile de Chalcédoine en 451, où son nom apparaîtrait sous la forme Didachus de Phocas[1]. Il semble avoir fait partie d'un groupe de notables d'Épire qui ont été capturés lors d'un raid des Vandales entre 467 et 474. Les otages furent relâchés plus tard en Afrique du Nord, près de Carthage, d'où l'on perd leurs traces. On ignore donc la date exacte de sa mort[2].

Il est commémoré dans les calendriers byzantins le 29 mars.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Saint Diadoque de Photicé fut, selon le mot de Meyendorf, « l'un des grands popularisateurs de la spiritualité du désert dans le monde byzantin »[3]. Ses écrits et sa pratique ont été grandement influencés par Évagre du Pont et saint Macaire le Grand, intégrant leurs idées sur l'hésychia, l'expérience sensible directe, et le combat contre les démons.

Il est aussi connu en Occident latin grâce à Pomerius et Césaire d'Arles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. MANSI, VII, col 619
  2. (en) G.E.H. Palmer, Philip Sherrard, Kallistos Ware, The Philokalia: The Complete Text, I, Londres, Faber and Faber Ltd., 1979 (ISBN 0-571-13013-5), p. 251
  3. Jean Meyendorf, Saint Grégoire Palamas et la mystique orthodoxe, p. 29

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • CPG 6106-6111
  • Diadoque de Photicé, Œuvres spirituelles, E. des Places, Cerf, coll. coll. « Sources chrétiennes » n°5, réimpr. avec add., Paris, 1966,
  • Diadoque de Photicé, La perfection spirituelle, Migne, Coll. « Les pères dans la foi », 1990.