Dextrane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le dextrane est un polymère ramifié de dextrose (glucose) de masse moléculaire très élevée, appartenant au groupe des colloïdes.

C'est un des exopolysaccharides excrétés par divers microorganismes du sol, qui jouent un rôle important, à échelle moléculaire dans la formation et conservation des sols[1] (dextrane, xanthane, rhamsane, succinoglycane).

Biochimie[modifier | modifier le code]

Les glucoses de ce polysaccharide sont reliés par des liaisons alpha 1-6, il possède des ramifications constituées de liaisons alpha 1-2 ou 1-3 ou 1-4.

Ces liaisons sont non-hydrolysables dans l'organisme humain.

Production[modifier | modifier le code]

Il est obtenu à partir de l'action enzymatique de bactéries sur le saccharose.

Usages[modifier | modifier le code]

On utilise le dextrane en fonction de ses différents poids moléculaires:
Poids moléculaire de 60 000 à 70 000, le dextrane est utilisé pour le remplacement de plasma et pour doser les lipoprotéines du sang.
Le dextrane est également utilisé pour la fabrication de larmes artificielles, dans l'insuffisance lacrymale ou pour les porteurs de lentilles.

En chimie, le dextrane peut être utilisé pour évaluer la taille des canaux ioniques. Seulement les dextranes dont les dimensions sont proches du diamètre du canal ionique étudié permettront d'inhiber son activité[2],[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lina Judith Henao Valencia, Thèse (Chimie Physique Moléculaire et Structurale ): Étude des bases moléculaires de l'agrégation des sols par des exopolysaccarides bactériens ; Grenoble, le 28 octobre 2008, Université Joseph fourier de Grenoble
  2. (en)P. H. Schlesinger, N. K. Djedovic, R. Ferdani, J. Pajewska, R. Pajewski, G. W. Gokel, « Anchor chain length alters the apparent mechanism of chloride channel function in SCMTR derivatives », Chem. Commun., vol. 2003, no 3, 2003, p. 308–309, lien pubmed
  3. (en)M. Saito, S. J. Korsmeyer, P. H. Schlesinger, « BAX-dependent transport of cytochrome c reconstituted in pure liposomes », Nat. Cell Biol., vol. 2, no 8, 2000, p. 553-555, lien Pubmed
  4. (en)N. Sakai, C. Ni, S. M. Bezrukov, S. Matile, « Voltage-dependent ion channel formation by rigid rod-shaped polyols in planar lipid bilayers », Bioorg. Med. Chem.Lett., vol. 8, no 19, 1998, p. 2743-2746, lien Pubmed