Devil Doll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Devil Doll

Genre musical Rock expérimental, rock progressif, rock gothique, rock symphonique
Labels Hurdy Gurdy

Devil Doll est un groupe de rock expérimental italo-slovène formé en 1987 par le mystérieux Mr. Doctor.

Le groupe a acquis un véritable culte, en prenant des influences de rock gothique, classique et musique populaire slave, et mené par le sprechgesang de Mr. Doctor lui-même. Il se distingue par de très longues épopées, de plus de 20 minutes.

Historique[modifier | modifier le code]

Formation : The Mark of the Beast (1987)[modifier | modifier le code]

Mr. Doctor recrute les membres de Devil Doll par le biais d'une annonce disant:

"Plus un homme est dominé par la raison, moins il est susceptible de devenir grand : seulement une minorité peut achever la grandeur - personne en art - si elle est dominée par l'illusion."

À l'origine, deux line-up sont formés, l'une à Venise en Italie et l'autre à Ljubljana en Yougoslavie.

Le premier travail de Devil Doll était "The mark of the Beast", enregistré au Studio Tivoli, à Ljubljana vers la fin de 1987. Parmi les techniciens du son on retrouve Jurij Toni (plus connu pour son travail avec Laibach, qui travaillera avec le groupe pour les dix prochaines années. "The mark of the Beast" a été terminé, et un seul exemplaire pressé, en Février 1988. La couverture de l'album a été peinte par Mr. Doctor lui-même, qui a gardé l'album dans sa maison jusqu'à ce jour. Aucune autre copie n'existe: " Il s'agit d'une peinture, pas d'un travail graphique". Quelques passages de l'album, cependant, réapparaîtraient dans les futurs albums de Devil Doll.

The Girl Who Was... Death et Eliogabalus (1987 - 1991)[modifier | modifier le code]

Plus tard la même année, le travail sur une seconde composition a commencé. Ce travail, intitulé The Girl Who Was... Death, a été inspiré par la série télévisée britannique de 1967 Le Prisonnier. 500 exemplaires de l'album ont été à l'origine pressés, au début de 1989, dont seulement 150 sont sortis. Ils ont été distribués dans le public pendant la deuxième performance live de la composition (la première avait eu lieu avant le pressage de l'album), chacun avec un livret unique créée par Mr. Doctor. Certains de ces livrets ont été écrits avec son propre sang. Les 350 autres exemplaires de l'album ont été détruits par Mr. Doctor une fois de retour chez lui.

En 1989, Mr. Doctor a commencé le travail sur trois compositions différentes: The Black Holes of My Mind, la composition incorporant des citations ésotériques et des messages subliminaux; Mr. Doctor Sings Hanns Eisler, une interprétation de quatre morceaux du compositeur allemand Hanns Eisler, et Eliogabalus, inspiré par "Héliogabalus: Ou, l'Anarchiste Couronné d'Antonin Artaud". Mr. Doctor Sings Hanns Eisler n'a jamais été publié, et les deux autres compositions, en raison de restrictions budgétaires, ont été écourtées pour tenir sur un vinyle, nommé Eliogabalus. La version abrégée du "The Black Holes of My Mind" a été rebaptisé "Mr. Doctor" pour cette version, tandis que Eliogabalus conservé son nom. Eliogabalus a été publié en 1990, en trois pressages différents, l'un de 50 et deux de 900 exemplaires. L'un des pressages de 900 était sur CD.

Sacrilegium et The Sacrilege of Fatal Arms (1991 - 1993)[modifier | modifier le code]

En 1991, les deux line-up de Devil Doll ont été combinés en un seul, et en Décembre, Francesco Carta est intégré comme nouveau pianiste, pour entrer au Studio Tivoli et enregistrer Sacrilegium'.

Sacrilegium a été publié en mai 1992. Il est sorti uniquement sur CD, mais fan club de Devil Doll a publié 900 exemplaires numérotés avec des livrets par Mr. Doctor et Adriana Marac.

En Janvier de l'année suivante, la bande son d'un film par Mr. Doctor The Sacrilege of Fatal Arms, a été publié. Les 900 exemplaires ont été vendus en 72 heures. En Mars, le batteur Roberto Dani a quitté le groupe, et a été remplacé par le slovène Roman Ratej.

Dies Irae (1993 - 1996)[modifier | modifier le code]

En Juillet 1993, Devil Doll est entré au Studio Tivoli pour l'enregistrement deThe Day of Wrath - Dies Irae. Lors d'une session de mixage, le studio a pris feu. Jurij Toni et Mr. Doctor ont réussi à s'échapper, bien que Toni ait fini par être hospitalisé pendant plusieurs jours. Mr. Doctor a refusé de réenregistrer l'album, et les rumeurs d'une scission ont commencé à circuler. 20 exemplaires d'un livre contenant la partition de The Day of Wrath - Dies Irae, ainsi qu'une cassette de l'enregistrement non mixé ont quand même été publiés.

À la fin de 1994, Mr. Doctor a finalement accepté de réenregistrer Dies Irae. L'enregistrement a commencé en Janvier 1995 dans les studios Akademik. Devil Doll a été accompagné par l'Orchestre Philharmonique Slovène, dont le membre du groupe Sasha Olenjuk était le chef et premier violon. Plus tard, Norina Radovan, une Croate soprano, a été recrutée pour chanter en duo avec Mr. Doctor sur l'album. L'enregistrement a été publié en Février 1996, c'est la seule composition de plusieurs pistes ( Eliogabalus contient deux pistes, mais ce sont deux compositions différentes censées sortir sur deux albums distincts).

Inactivité (1996 -)[modifier | modifier le code]

Un dernier album, The day of Wrath, musique du second des films de Mr. Doctor, du même nom, a été prévue pour la fin de 1997, mais n'a jamais été publié.

Alors que Devil Doll n'a jamais été officiellement dissous, rien n'a été publié depuis Dies Irae. En 2004, des réclamations ont été collectées par un fan pour demander à Mr. Doctor de produire à nouveau. Les lettres ont été imprimées dans un livre nommé un millier de lettres à Mr. Doctor. Ce dernier a répondu à l'effort en 2005, et a envoyé au fan, qui a collecté ces demandes, un cadeau de choix. Ce don a été un exemplaire personnel de Mr. Doctor (le numéro 1) de Sacrilegium, dans un livret en cuir avec un mot signé et une simple mention écrite à la main : "Stupéfiant".

En 2007, Mr. Doctor a publié un livre intitulé "45 Revolutions", sorti chez Hurdy Gurdy books, une branche du label Hurdy Gurdy, du fan club. Il y a révélé son vrai nom : Mario Panciera. La promotion du livre indiquait : "45 Revolutions" est le livre ultime à propos du punk, mod, powerpop, new wave, NWOBHM, et des singles indépendants sortis au Royaume-Uni et en Irlande entre la fin de 1976 et la fin de 1979. Vingt ans de travail, 1173 pages, 4550 photos en couleurs, 2885 photos noir et blanc. Des détails sur plus de 3000 singles par plus de 2000 artistes. Disponible uniquement en cartonné de qualité ».

À la fin de 2008, Mr. Doctor a également donné une interview au magazine «Burn», expliquant l'histoire des cinq albums de Devil Doll et de leur nouvelle sortie (et remastering) sur le label japonais "Belle Antique". Il a révélé qu'il continuait à écrire et à enregistrer la musique de Devil Doll. Il avait déjà expliqué que 700 minutes d'enregistrement supplémentaire restaient non publiées de la session de Dies Irae. Mais il aurait perdu tout intérêt à publié ses compositions. Il parle aussi de son inspiration, de ses influences, ainsi que de sa formation en droit et en criminologie.

Mr. Doctor a également signé et numéroté à la main 50 des 100 coffrets CD remasterisés sold-out, dont 30 ont été vendus à des membres du fan club.

Membres[modifier | modifier le code]

Dernier line-up[modifier | modifier le code]

  • Mr. Doctor - vocaux
  • Francesco Carta - piano
  • Sasha Olenjuk - violon
  • Bor Zuljan - guitare
  • Jani Hace - basse
  • Roman Ratej - batterie
  • Davor Klaric - claviers
  • Michel Fantini Jesurum - orgue

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Edoardo Beato - piano
  • Katia Giubbilei - violon
  • Albert Dorigo - guitare
  • Rick Bosco - basse
  • Roberto Dani - batterie
  • Lucko Kodermac - batterie

Discographie[modifier | modifier le code]