Deuxième vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deuxième vie est un film français réalisé par Patrick Braoudé, sorti en 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1982. Coupe du Monde France - Allemagne. La France est battue au pénaltys, après avoir mené 3-1 pendant les prolongations : C'est un drame national. Vincent, la trentaine, est un homme immature. Lorsque Laurie, la femme qu'il aime, lui demande de fonder une famille Vincent est incapable de prendre une décision. Il éprouve également du mal à se décider lors de la reprise du commerce familial, de l'association avec Forsan son ami d'enfance ou encore d'un achat d'une simple paire de chaussures. Le soir même il est victime d'un accident de voiture qui le catapulte 16 ans plus tard le 12 juillet 1998. Nous sommes au soir de la victoire en Coupe du Monde 1998 en France contre le Brésil : c'est la folie en France et à Paris. Vincent passe pour un fou et a quelques difficultés à maîtriser le fait que Jacques Chirac soit président et que les cybercafés soient à la mode. Son père a vendu le magasin contre une pizzeria et Ronnie est devenu leur chauffeur. Vincent a également du mal lorsqu'il se découvre en couple avec Sonia, père de famille, et PDG capitaliste ignoble. Son fils Cédric lui voue une haine sans limites et il reste troublé par la beauté de sa fille Marina. Étant devenu tout ce qu'il haïssait en 1982 et ayant perdu Laurie et ses amis, Vincent va tout tenter pour retourner en arrière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé à Paris et au Maroc.
  • Le film fut également exploité sous les titres Le 11e commandement et Mon futur et moi.
  • Guila Braoudé, la femme du réalisateur, fait une petite apparition dans le rôle de Sarah.
  • Daniel Russo et Patrick Braoudé, qui avaient débuté leur collaboration sur Génial, mes parents divorcent ! (1991), ont par la suite retravaillé ensemble sur Neuf mois (1994) et Iznogoud (2005).
  • Le personnage joué par Thierry Lhermitte porte un bras en écharpe durant l'intégralité du film.
  • Apparemment, Ronnie serait l'inventeur de l'airbag en 1982. Pourtant les premiers coussins gonflables ont été installés sur des voitures de production en 1973 sur les Buick Cadillac et Oldsmobile modèle 1974.
  • Quand il se regarde dans le miroir, Vincent se voit tel qu'il était en 1982 et non tel qu'il est en 1998.
  • Frédérique Bel effectue ici sa première apparition au cinéma en tenant le rôle de la fiancée du père de Vincent.
  • L'accident qui va projeter Vincent en 1998 a lieu le soir de la défaite contre l'Allemagne pendant la Coupe du Monde 1982.
  • Vincent est projeté au soir de la victoire contre le Brésil pendant la Coupe du Monde 1998.
  • Quand Vincent essaye des chaussures, on peut entendre "Primitif" de Richard Gotainer qui date de 1980.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]