Deutschland (1933)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deutschland.
Deutschland
Image illustrative de l'article Deutschland (1933)
Le Deutschland en 1933.

Histoire
A servi dans Pavillon de la Kriegsmarine Kriegsmarine
Quille posée 5 février 1929
Lancement 19 mai 1931
Armé 1er avril 1933
Statut coulé en 1948
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 186 m
Maître-bau 21,69 m
Tirant d'eau 7,25 m
Puissance 8 moteurs diesel
Vitesse 28 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage tourelles (160 mm)
ceinture (80 mm)
pont (40 mm)
Armement 6 canons de 280 mm
8 canons de 150 mm
8 tubes lance-torpilles de 533 mm
Aéronefs 2 hydravions type Arado Ar 196 avec catapulte
Autres caractéristiques
Électronique cellule de télépointage, radar
Chantier naval Kriegsmarinewerft à Wilhelmshaven
Port d'attache Kiel

Le Deutschland, plus tard renommé Lützow en 1939 à la veille du conflit mondial[1], est le premier croiseur lourd de la classe Deutschland.

Construction et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Deutschland lors de son lancement.

Le navire est construit par les chantiers Deutsche Werke à Kiel. Il est inauguré en février 1929 et terminé en avril 1933. Il emporte 2 hydravions de reconnaissance Arado Ar 196 sur son pont et comprend un système de radar Funkmess-Ortung (FuMO).

Il a servi dans la Kriegsmarine pendant la guerre d'Espagne (endommagé le 29 mai 1937 par un raid de bombardiers Tupolev SB soviétiques, tuant 31 marins et en blessant 74 autres), alors qu'il faisait partie du comité de non-intervention, en raison probablement d'une confusion avec le croiseur nationaliste Canarias. En représailles, le Admiral Scheer bombarde le port républicain d'Almería. Staline ordonnera ainsi par la suite à ses forces de ne pas attaquer les navires allemands et italiens.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Deutschland participe notamment à la bataille de l'Atlantique, à l'opération Weserübung, la bataille du détroit de Drøbak (sérieusement endommagé par un sous-marin britannique lors de son retour) et la bataille de la mer de Barents. Il sera coulé en 1948 par la Marine soviétique, servant de navire-cible.

Références dans le Wehrmachtbericht[modifier | modifier le code]

Le croiseur est cité deux fois dans le Wehrmachtbericht, un bulletin d'information radiophonique édité par l’Oberkommando der Wehrmacht.

Date Libellé d'origine du Wehrmachtbericht Traduction française directe
25 jan. 1940 Das Panzerschiff Deutschland, das seit Kriegsausbruch Handelskrieg in den atlantischen Gewässern geführt hat, ist vor einiger Zeit in die Heimat zurückgekehrt[2]. Le cuirassé de poche Deutschland qui a mené une guerre contre le commerce allié dans les eaux de l'Atlantique depuis l'éclatement de la guerre, est rentré en Allemagne il y a peu de temps.
9 fév. 1945 Der schwere Kreuzer Lützow und die Torpedoboote T 33, T 28 und T 8 unterstützten am 8. Februar durch ihr wirkungsvolles Feuer die tapfer kämpfende Besatzung von Elbing. Ferner nahm dieser Verband sowjetische Stellungen und Aufmarschstraßen am Frischen Haff unter schweren Beschuß[3]. Le croiseur lourd Lützow et les torpilleurs T 33,T 28, etT 8 ont soutenu efficacement la garnison courageuse d'Elbing le 8 février. Par ailleurs, cette escadre a pris des positions soviétiques sur la lagune de la Vistule sous les bombardements lourds.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Le renommage fut opéré sur ordre d'Adolf Hitler, refusant qu'un navire portant un tel nom aussi symbolique puisse couler
  2. (de) Die Wehrmachtberichte 1939–1945 Band 1, p. 75
  3. (de) Die Wehrmachtberichte 1939–1945 Band 3, p. 437

Liens externes[modifier | modifier le code]