Deutsche Gesellschaft für Schädlingsbekämpfung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Deutsche Gesellschaft für Schädlingsbekämpfung (généralement abrégée en Degesch, littéralement « Société allemande pour le combat contre la vermine ») était une société de l'industrie chimique allemande dont le siège était à Francfort-sur-le-Main. L'entreprise est connue pour avoir détenu la licence de fabrication du Zyklon B, gaz utilisé dans les chambres à gaz des camps d'extermination nazis.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1930, IG Farben détient des parts dans l'entreprise qui lui appartient désormais à hauteur de 42,5 %.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Dr Gerhard Friedrich Peters, ex-directeur de la Degesch, est condamné à plusieurs peines de prison. Il a reconnu lors de son procès après la guerre qu'il a été informé par Kurt Gerstein que le Zyklon B, officiellement destiné à la désinfection des locaux, servait aussi au meurtre de Juifs. Le propriétaire et le PDG de la filiale Tesch & Stabenow (généralement abrégée en Testa), chargée de la distribution du Zyklon B, ont été condamnés à mort et exécutés.

En 2003, l'entreprise Degussa reconnaît, en tant qu'ancienne propriétaire de la Degesch, avoir produit le Zyklon B, ce qui lui rapportait un bénéfice annuel de 200 000 Reichsmarks[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Jörg Friedrich, Die kalte Amnestie – NS-Täter in der Bundesrepublik, Fischer TB 4308, Francfort/M, 1984 (ISBN 3-596-24308-4), p. 204-213 : rapport critique sur le « procès du Zyklon-B » contre Peters.
  • PRESSAC (Jean-Claude), Les Crématoires d'Auschwitz. La machinerie du meurtre de masse, Paris, CNRS, 1993, collection Histoire - XXe siècle, 156 p. ((ISBN 2-271-05093-6))

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. non trouvé le 16 janvier 2015, sur le site sueddeutsche.de.

Liens externes[modifier | modifier le code]