Deutsche Gesellschaft für Schädlingsbekämpfung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Deutsche Gesellschaft für Schädlingsbekämpfung (généralement abrégée en Degesch, littéralement « Société allemande pour le combat contre la vermine ») était une société de l'industrie chimique allemande dont le siège était à Francfort-sur-le-Main. L'entreprise est connue pour avoir détenu la licence de fabrication du Zyklon B, gaz utilisé dans les chambres à gaz des camps d'extermination nazis.

En 1930, IG Farben détient des parts dans l'entreprise qui lui appartient désormais à hauteur de 42,5 %. En 2003, l'entreprise Degussa reconnaît, en tant qu'ancienne propriétaire de la Degesch, avoir produit le Zyklon B, ce qui lui rapportait un bénéfice annuel de 200 000 Reichsmarks[1].

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Dr Gerhard Friedrich Peters, ex-directeur de la Degesch, a été condamné à plusieurs peines de prison. Il a reconnu lors de son procès après la guerre qu'il avait été informé par Kurt Gerstein que le Zyklon B, officiellement destiné à la désinfection des locaux, servait aussi au meurtre de Juifs.

Le propriétaire et le PDG de la filiale Tesch & Stabenow (généralement abrégée en Testa), chargée de la distribution du Zyklon B, ont été condamnés à mort et exécutés.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jörg Friedrich, Die kalte Amnestie – NS-Täter in der Bundesrepublik, Fischer TB 4308, Francfort/M, 1984 (ISBN 3-596-24308-4), p. 204-213 : rapport critique sur le « procès du Zyklon-B » contre Peters.
  • PRESSAC (Jean-Claude), Les Crématoires d'Auschwitz. La machinerie du meurtre de masse, Paris, CNRS, 1993, collection Histoire - XXe siècle, 156 p. ((ISBN 2-271-05093-6))

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article de la Süddeutsche.

Liens externes[modifier | modifier le code]