Deulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deulin
Le château
Le château
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Marche-en-Famenne
Commune Hotton
Code postal 6990
Zone téléphonique 084
Démographie
Gentilé Deulinois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 20″ N 5° 24′ 01″ E / 50.30546, 5.4002950° 18′ 20″ Nord 5° 24′ 01″ Est / 50.30546, 5.40029  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Deulin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Deulin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Deulin

Deulin est un village de la commune belge de Hotton située en Région wallonne dans la province de Luxembourg. Avant la fusion des communes de 1977, il faisait partie de la commune de Fronville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Deulin se trouve à cinq kilomètres au nord-ouest du village de Hotton et au sud-ouest de Durbuy, sur la rive gauche et à l’intérieur d’un méandre de l’Ourthe, un affluent de la Meuse. Il est relié à Plain de Holset grâce au chemin du Passant et au chemin de Hallage.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Château[modifier | modifier le code]

Le château[1] est classé patrimoine exceptionnel de Wallonie depuis 2002.

Construit à partir de 1758 par Guillaume-Joseph de Harlez. Complété et décoré par son fils Simon-Joseph de Harlez dans les années 1770. Ensemble en U, en briques chaulées et pierre bleue, sous toitures d’ardoises, jouxté d’une cour de dépendances.

Chapelle seigneuriale dédiée à Saint Remacle, décorée de stucs et d’un maître-autel baroques. Intérieur du château richement orné, notamment de stucs rococo dus à François-Joseph Dukers, ou néo-classiques et de toiles peintes par Jean- Dieudonné Deneux.

Au nord, jardin emmuré du XVIIIe siècle replanté à la française au début du XXe siècle. À l’arrière, beau point de vue sur l’Ourthe et parc paysager comprenant un intéressant patrimoine dendrologique de la 2e moitié du XIXe siècle.

Aujourd'hui dédié à l'événementiel de tout genre.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]