Deuce (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aron Erlichman

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

deuce

Informations générales
Surnom Deuce
Genre musical Fusion, rapcore, crunkcore, rap rock, rap metal
Années actives Depuis 2001
Labels Five Seven Music
Site officiel http://www.deucela.com

Deuce (de son vrai nom Aron Erlichman), est né le 2 mars 1982 à Los Angeles (CA). Il est un auteur-compositeur-interprète et producteur américain. Après avoir quitté la formation qu'il avait fondé, Hollywood Undead, il a sorti son premier album solo le 24 avril 2012. Cet album, titré Nine Lives, contient les populaires singles America et The One.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aron Erlichman est né le 2 mars 1982 à Los Angeles en Californie. Il a une sœur prénommée Arina Chloe qui le soutient activement dans sa carrière.

Débuts en solo (2001-2005)[modifier | modifier le code]

Deuce a commencé la musique en 2001, sous son vrai nom, lorsqu'il composa des chansons et commença à produire de la musique mais ce n'est qu'en 2005 qu'il a sorti ses premières compositions dont les titres sont "Franny", "Surface Air", "Breaking Through" et "Sometimes". Il composa aussi "Far Away" et "Fallen Stone" mais ces chansons ne sortirent qu'après son départ de Hollywood Undead. La chanson "Dreams" est aussi sortie en même temps que les deux précédentes, mais celle-ci n'étant qu'une interprétation masculine de la chanson "Alone" de sa sœur Arina.

Avec Hollywood Undead(2005-2010)[modifier | modifier le code]

En 2005, il cofonda le groupe Hollywood Undead avec son bon ami Jorel Decker(J-Dog). Ils composèrent une chanson de Rap-rock, The kids, qui fut vite popularisée par Jeffree Star. Par la suite, il commença à produire de la musique avec son groupe sous le nom de Tha Producer dû à son rôle de production mais a vite changé son nom pour Deuce, qui est une abréciation de "Pro-Deuce-A"[1].

Deuce a entre autres conçu avec son ami Jimmy Yuma les masques du groupe et produit leur premier album Swan Songs et en aurait, selon ses dires, composé plusieurs chansons.

Cependant, en 2009, un conflit éclata au sein de Hollywood Undead : Jimmy Yuma, proche du groupe, engagé par Deuce, posa problème lorsque, d'après Charlie Scene, Deuce demanda au groupe de leur poche une partie de son salaire. Jimmy Yuma démenti cette accusation, et déclara dans une interview que Deuce le payait de sa poche tant qu'il n'installait que ses équipements, mais qu'il ne voulait plus payer la totalité à partir du moment ou Yuma commença à installer les équipements des autres. Hollywood Undead déclarera aussi que Deuce " ne se plaisait pas en tournée ", et que les autres membres devaient " constamment lui faire plaisir ". Pour finir, la veille d'un départ de tournée, Deuce ne se pointa pas à l'aéroport, laissant le groupe à lui-même, et forçant Charlie Scene à chanter lui-même les parties de Deuce ( les refrains, et certains couplets ). Cependant, cette absence n'était pas le résultat d'une dispute, mais bien d'un SMS envoyé par le manager de Hollywood Undead à Deuce qui lui disait clairement que " le groupe était fini ".

Il est très difficile de distinguer le vrai du faux dans l'affaire qui oppose Hollywood Undead à Deuce. Deuce a, à ce sujet, composé la chanson " Story of a Snitch ". Il y dit avoir composé la plupart des chansons ( constatable sur les crédits de l'album Swan Songs qu'il a aussi produit ), et reproche notamment au groupe d'avoir vendu une de leur chanson, pour accroître leur popularité. Il dit aussi qu'il a été injustement renvoyé du groupe, et non qu'il est parti de son plein gré comme l'avait annoncé les membres d'Hollywood Undead. Il engagera des poursuites contre Hollywood Undead mais aussi Shady Jeff, un ancien membre de Hollywood Undead, lui aussi renvoyé car " il ennuyait tout le monde et ne servait pas à grand chose ", qui lui aurait braqué une arme sur la tête pour lui faire quitter le groupe.

Dans une interview de Bryan Star, Da Kurlzzz et Johnny 3 Tears ont déclaré que si Deuce n'avait pas été renvoyé, l'ambiance générale du groupe aurait entraîné la chute du groupe et « qu'aucun nouvel album n'aurait été envisageable ». Deuce, dans une interview du même Bryan Star, déclarera qu'il était responsable de tout dans le groupe, qu'il y faisait tout, et qu'il « en avait assez de devoir satisfaire musicalement les goûts de tout le monde ».

Cependant, le contrat de Deuce ne l'autorisait pas à à nouveau composer de la musique. Il était forcé de ne faire que des « remixe », notamment Story of a Snitch, en utilisant la musique de Airplane.

Après un procès ( gagné par Deuce ), il est libéré de son contrat et peut à nouveau écrire.

Il avait notamment, du temps de son contrat avec A&M et Hollywood Undead, sorti un EP, qui contient les chansons « The One », « Gravestone », « Hollyhood Vacation » et « Deuce Dot Com », qui seront refaites pour son premier album solo, 9 lives.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Deuce forma un nouveau groupe, épaulé par son ami d'enfance Jimmy Yuma, l'« assistant » qui aurait divisé Hollywood Undead.

En septembre 2010, Deuce a fait sa première prestation live en Californie au Epicenter music festival, faisant la première partie pour Eminem, Blink-182, Kiss, Bush, Rise Against, et quelques autres[2].

Tout en écrivant son premier album qui sortira le 24 avril 2012, Deuce sortit plusieurs remix de chanson connues dont Story Of a Snitch et When we ride qui sont des reprises de Airplaines de B.o.B et de Dead in Ditches de Hollywood Undead. Entre temps, plusieurs ancien fans de Hollywood Undead se sont ralliés à sa cause et sont devenus des Nine Lives Soldiers.

Par la suite, le 27 novembre 2011, Deuce sortit son tout premier single accompagné d'un clip, Let's get it crackin', dont les débuts n'ont pas été faciles vu les paroles qui sont très explicites. Plusieurs critiques ont été sévères traitant la chanson de monstruosité moderne. La chanson en elle-même est une ode aux " Party ", sorte de fêtes américaines dominées par le sexe, la drogue et l'alcool. Le clip en lui-même a été banni de youtube, et est admis comme l'un des clips les plus provoquant ( sexuellement parlant ) jamais réalisé. On y voit notamment de nombreuses jeunes femmes montrant leur seins, et Deuce lui-même finira par les tuer, dans la fin du clip.

Suivra en suite, le 10 janvier 2012, un second single dont le titre est America aussi accompagné d'un vidéoclip. Cette chanson, écrite dans l'un des moments les plus sombres de Deuce, parle de la vie en soi et des difficulté rencontrées dans celle-ci. America fut très bien acceptée par le public, les critiques et même les fans de Hollywood Undead qui jusqu'ici s'étaient montrés très distants avec Deuce. Cette chanson a passé une semaine dans les charts actives rock du billboard américain et a terminé en 37e place[3]. Deuce explique l'inspiration de America ainsi:
« J'étais en train passer par un moment bizarre, et j'étais vraiment bas. Puis j'ai dit, «Je me fiche à quel point ma vie est mauvaise, je vais juste l'accepter et l'utiliser à mon avantage.» »[4].

Le 17 avril 2012 en matinée, les premières failles concernant les chansons de l'album Ninelives commencent à se faire sentir. Plusieurs site publient l'intégral de l'album, qui devait être disponible à partir du 24 avril[réf. nécessaire].

Le 17 avril 2012 en soirée, Deuce sort officiellement le vidéoclip de la chanson Help me[réf. nécessaire].

Le premier album de Deuce, Nine Lives, est finalement sorti le 24 avril 2012 et met en vedette des artistes comme Ronnie Radke, Ancien Chanteur-Fondateur de Escape the Fate, maintenant chanteur-fondateur de Falling in Reverse, Jeffree Star, Transsexuelle américain populaire pour sa musique et pour avoir lancé Hollywood Undead à leur débuts, et bien d'autres. L'album contient surtout d'anciennes chansons déjà composées (The One, Gravestone, Freaky Now, pour n'en citer que trois), remasterisées et parfois éditées pour y rajouter de nouveaux couplets.

Nine Lives le Groupe[modifier | modifier le code]

Malgré le fait que Deuce soit officiellement en solo, il a néanmoins un groupe du nom de Nine Lives qui se retrouve à être le groupe de soutien officiel, en concert, Studio et vidéoclip de Deuce.

Les membres du groupe sont :

  • b.LaY - vocals ; backup singer/rapper; apparaît étant b.LaY Apparaît dans les vidéoclips de « Let's Get It Crackin »" et « America »
  • Truth - vocals ; apparaît étant "Artiste Figurant"
  • Jimmy Yuma - Coproduction, lead guitar pour les performances live. apparaît dans les vidéoclips « Let's Get It Crackin » et « America ».
  • Jim Lowery - Bass guitar pour les performances live
  • Arina Chloe - Keyboards, backing vocals Apparaît dans les clips « Let's Get It Crackin » et « America »
  • Tye - drums & percussion pour les performances live. Entendu dans When We Ride (Version remixé et remasterisé de Dead in Ditches de Hollywood Undead) Apparaît dans les vidéoclips de "Let's Get It Crackin" et "America".
  • Chase - percussion, Était le percussionniste au concert à l'Epicenter music festival

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Hollywood Undead[modifier | modifier le code]

En Solo[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Aron
  • 2008 : The Two Thousand Eight EP
  • 2011 : The Call Me Big Deuce EP
  • 2012 : Nine Lives

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel

Références[modifier | modifier le code]