Pouchkine (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Detskoye Selo)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pouchkine (homonymie).
Pouchkine
Пушкин
Blason de Pouchkine
Héraldique
Corps de logis du palais Alexandre à Pouchkine.
Corps de logis du palais Alexandre à Pouchkine.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord-Ouest
District fédéral Nord-Ouest
Sujet fédéral Saint-Pétersbourg
Code postal 196600
Code OKATO 40 294 501
Indicatif (+7) 812
Démographie
Population 92 721 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 59° 43′ N 30° 25′ E / 59.717, 30.417 ()59° 43′ Nord 30° 25′ Est / 59.717, 30.417 ()  
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1710
Statut Ville depuis 1808
Ancien(s) nom(s) Tsarskoïe Selo (1710-1918)
Detskoïe Selo (1918-1937)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Pouchkine

Géolocalisation sur la carte : Saint-Pétersbourg

Voir sur la carte administrative de Saint-Pétersbourg
City locator 14.svg
Pouchkine

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Pouchkine

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Pouchkine
Liens
Site web pushkin-town.net
Sources
Liste des villes de Russie

Pouchkine (en russe : Пушкин), autrefois Tsarskoïe Selo (Царское Село), et surnommée le « Versailles russe », est une ville de Russie. Autrefois située dans l'oblast de Léningrad, elle est depuis 1991 sous la juridiction de Saint-Pétersbourg. Sa population s'élevait à 92 721 habitants en 2010[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Pouchkine est située à 25 km au sud de Saint-Pétersbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut fondée au début du XVIIIe siècle sous le nom de Tsarskoïe Selo (« village impérial ») pour devenir la résidence d'été des tsars. En 1918, la ville fut renommée Detskoïe Selo (« village des enfants »). En 1937, le nom fut changé en Pouchkine pour honorer et célébrer le centenaire de la mort du grand poète russe Alexandre Pouchkine.

La résidence impériale[modifier | modifier le code]

Façade du palais Catherine
Plan de Tsarskoïe Selo en 1852

Le complexe palatial se compose aujourd'hui de deux palais impériaux :

Historique[modifier | modifier le code]

  • Le palais Catherine : l'empereur Pierre le Grand donna ce terrain en 1708 à sa femme, la future impératrice Catherine Ire, qui commença à en faire une résidence impériale.
  • Raspoutine fut inhumé le 3 janvier 1917 (22 décembre 1916 du calendrier russe) dans une chapelle en construction, près du palais Alexandre. Le soir du 22 mars, sur ordre du gouvernement révolutionnaire, le corps de Raspoutine fut exhumé et brûlé, mais la légende raconte qu'il ne brûla pas.

L'hôtel impérial des chevaux invalides[modifier | modifier le code]

La nécropole des chevaux des tsars est un exemple unique de cimetière équin.

Le lycée de Tsarkoïe Selo[modifier | modifier le code]

Dans un bâtiment attenant au palais impérial, se trouve l'ancien lycée impérial de Tsarskoïe Selo. Celui-ci, fondé par Alexandre Ier, est surtout fameux pour un élève de sa première promotion : Pouchkine, qui y a été scolarisé de 1811 à 1817. C'est dans le parc du palais que le poète dit avoir connu sa première inspiration poétique. Le bâtiment est aujourd'hui transformé en musée. On peut y voir la chambre de Pouchkine, ainsi que divers souvenirs du grand écrivain.

Parcs et jardins[modifier | modifier le code]

L'allée de tilleuls du parc Alexandre menant au palais Catherine

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

Vue de la cathédrale (collégiale) de l'Ascension du quartier Sainte-Sophie

Architecture civile[modifier | modifier le code]

Façade du palais de la réserve
  • Palais de la réserve (Zapasnoï dvoretz), 1817-1824
  • Galeries marchandes (Gostinny dvor), 1866
  • Palais de la princesse Paley, 1911-1912, construit par Karl Schmidt ; abrite aujourd'hui une faculté de l'université du génie militaire
  • Hôtel particulier Kotchoubeï, 1911-1913, construit par A.I. Tamanov

Musées municipaux[modifier | modifier le code]

Musée historico-littéraire de la ville
  • Le Musée Pouchkine, situé dans l'ancienne maison (1827) de la veuve du Kammerdiener (fonctionnaire de la cour) Kitaïev, où Pouchkine et son épouse passèrent l'été 1831. Ce musée est consacré au Pouchkine des années 1830.
  • Musée historico-littéraire, situé dans l'ancien hôtel de ville, consacré à l'histoire de la ville
  • Musée Tchistiakov, consacré à l'œuvre de l'artiste
  • Musée de la collection de Tsarkoïe Selo, situé dans un hôtel particulier Modern Style (1909), consacré à l'art réaliste de 1910 à nos jours
  • Musée Akhmatova, consacré à la collection de S.D. Oumnikov

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [4] :

Évolution démographique
1897* 1926* 1939* 1959* 1970*
22 400 19 300 56 000 45 562 79 100
1979* 1989* 2002* 2010* -
89 601 95 400 84 628 92 721 -


Jumelages[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Pouchkine
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −7,9 −7,7 −2,9 −1,6 7,1 11,2 14 13 8 3,7 −2,1 −5,5 2,8
Température moyenne (°C) −6,1 −6 −1,4 4,4 10,9 15,8 18,1 16,4 11 5,6 −0,1 −3,8 5,4
Température maximale moyenne (°C) −2,3 −1,4 4,1 9,2 16,1 20,5 22,2 20,6 14,6 8,5 1,8 −0,7 9,4
Précipitations (mm) 40 31 35 33 38 64 78 77 67 65 56 49 633
Source : Pogoda.ru.net le 16 novembre 2008


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population au 14 octobre 2010, d’après les résultats préliminaires du recensement de 2010 [1]
  2. Contrairement à une idée reçue, le palais de Catherine n'a pas été construit pour la tsarine Catherine II, mais bien pour l'impératrice Élisabeth. Le style architectural baroque de Rastrelli déplaisait à la Grande Catherine, aussi renvoya-t-elle l'architecte dès son accession au trône. Le palais fut nommé Catherine non pas d'après Catherine II, mais bien en l'honneur de Catherine Ire, femme de Pierre le Grand, impératrice douairière de Russie et mère d'Élisabeth Ire.
  3. Capitaine C. Popov (trad. Alexandre Kaznakov), Souvenirs d'un grenadier du Caucase - 1914-1920, Paris, France, Payot, coll. « Collection de mémoires, études et documents pour servir à l'histoire de la Guerre mondiale »,‎ 1931, 281 p. [détail de l’édition], p. 80.
  4. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :