Destination... Lune !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Destination... Lune ! (Destination Moon) est un film américain réalisé par Irving Pichel, sorti en 1950.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un scientifique et un militaire américains, le docteur Cargraves et le général Thayer, travaillent sur un projet de conquête de la Lune. Pour financer le développement d'une fusée à propulsion nucléaire et la construction d'une base de lancement, ils s'assurent le concours de grands industriels du secteur privé, en faisant jouer leur fibre patriotique. Ils triompheront de tous les obstacles (notamment l'émotion que soulève dans le public le risque de contamination radioactive) pour mener à bien leur projet.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Destination... Lune ! est parfois considéré comme le premier film de science-fiction d'inspiration hard science ; son réalisme et le haut niveau de détails techniques pour un lancement de fusée pour la Lune[1] a probablement contribué à en ancrer la possibilité dans l'esprit du grand public américain[2].
  • Dans le film, Woody Woodpecker est utilisé pour expliquer le principe de la fusée (action-réaction) au public.
  • Dans un premier temps, c'est Fritz Lang qui avait engagé le projet, en collaboration avec Robert A. Heinlein.
  • Hergé s'est largement inspiré de l'esthétique du film, des solutions techniques qui y sont présentés (propulsion nucléaire), et même de scènes entières, pour Objectif Lune et surtout On a marché sur la Lune.
  • La série Au cœur du temps (The Time Tunnel en VO) réutilise certains plans pour son épisode "One Way to the Moon" produit en 1966 (épisode 2 de la série). C'est le principe de la série que la MGM utilise des chutes ou scènes de films qu'elle a produit pour réaliser cette série à moindre coût.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b fiche sur scifi-universe.com
  2. E. Picholle, "Robert A. Heinlein, L'homme qui nous vendit la Lune", in Ciel & Espace n°458, juil. 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]