Dessert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois desserts, servis dans un bistrot de pays.

Dans la culture occidentale récente, le dessert est le dernier plat servi au cours d'un repas, typiquement composé d'aliments sucrés. Il est composé de mets plus ou moins sucrés : fruits, pâtisseries, sorbets, flans, etc. Ils peuvent être consommés avec une cuiller à dessert, d'une taille intermédiaire entre la cuiller à café et la cuiller à soupe. Dans une acception plus ancienne, le dessert comprenait aussi le fromage.

Historique[modifier | modifier le code]

Diverses pâtisseries. La qualité d'un dessert tient aussi à sa présentation.

Dans les banquets du Moyen Âge, le dessert était un service qui pouvait se composer de plats sucrés aussi bien que de plats salés. Il ne clôturait pas le repas puisqu'il était suivi de deux autres services : l'issue de table et le boutehors.

Les premiers desserts étaient faits à partir de miel et de fruits séchés. Ce n'est qu'à partir du Moyen Âge, quand le sucre fut manufacturé, que les gens commencèrent à apprécier des desserts plus sucrés, mais ils étaient si chers qu'ils étaient réservés aux riches à certaines occasions spéciales. Les premières origines des desserts glacés, comme le sorbet, remontent au Moyen Âge, quand les rois demandaient de la glace fraiche aromatisée avec du miel ou un sirop de fruit[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Étymologiquement, dessert, déverbal de « desservir », est l'action de desservir la table.

Citation[modifier | modifier le code]

« Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil » Brillat-Savarin (dans la Physiologie du goût).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Valorie Delp, « History of Desserts », LoveToKnow (consulté le 2011-08-01)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]