Desforges (dramaturge)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desforges.
Desforges dans le rôle d'Argante des Fourberies de Scapin
(gravure de Galard, v. 1775)

Pierre-Jean-Baptiste Choudard, dit Desforges, né à Paris le 15 septembre 1746 et mort dans la même ville le 13 août 1806, est un acteur, dramaturge et homme de lettres français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Jean-Baptiste Choudard est le fils naturel du médecin Antoine Petit[1].

Il étudie au collège Mazarin[1],[2], au collège de Beauvais[1], suit quelque temps des cours de médecine, puis de peinture et a de petits emplois[2].

Démuni à la mort de son père[1], il se fait comédien sous le pseudonyme de Desforges.

Il joue d'abord les jeunes premiers[2] à la Comédie-Italienne, s'engage dans une troupe ambulante à titre d'auteur, demeure à Saint-Pétersbourg de 1779 à 1782, puis revient à Paris.

Il abandonne alors la scène et se livre tout entier à la littérature.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur d'une vingtaine de pièces et de livrets d'opéra, dont :

Liste complète[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Ses romans, publiés en quatre volumes in-12 en 1798, sont réédités en cinq in-12 en 1819[2].

Écrits révolutionnaires[modifier | modifier le code]

  • En plus d'Alisbelle, ou les Crimes de la féodalité, le citoyen Desforges a fait paraître des poèmes révolutionnaires et un Plan d'éducation générale[6].

Mémoires[modifier | modifier le code]

  • Il a publié ses mémoires en 1798 sous le titre de Le poète, ou Mémoires d'un homme de lettres écrits par lui-même, 4 vol.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]