Description archivistique encodée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Description (homonymie) et EAD.

L’Encoded Archival Description (Description archivistique encodée) est un standard d’encodage des instruments de recherche archivistiques basé sur le langage XML. L'EAD est utilisé en particulier par les services d’archives, bibliothèques et musées pour décrire des fonds d'archives, des collections de manuscrits et des collections hiérarchisées de documents ou d’objets (photographies, microfilms, pièces de musée). Il s'agit d'une DTD (Définition de type de document) dont le suivi et le développement sont assurés en partenariat par la Bibliothèque du Congrès et la Société des archivistes américains.


Historique[modifier | modifier le code]

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le développement de l’EAD a commencé en 1993 à l'Université de Californie à Berkeley. L’objectif du projet était de créer un standard d’encodage des descriptions de documents d'archives qui puisse être interprété par un ordinateur, permette une grande facilité d’interrogation et contienne des informations beaucoup plus riches que les notices traditionnellement décrites en format MARC. La DTD devait répondre aux exigences suivantes :

  • Présenter les informations descriptives étendues habituellement trouvées dans les instruments de recherche archivistiques et permettre de les lier ensemble
  • Conserver les relations de hiérarchie existant entre les différents niveaux de description
  • Prendre en compte l’information descriptive héritée d’un niveau hiérarchique supérieur
  • Permettre de se déplacer au sein d’une structure informationnelle hiérarchisée
  • Permettre une indexation et une extraction de l’information spécifiques au niveau des éléments de la DTD.

En juillet 1995 un groupe d’experts américains a été créé pour continuer le travail commencé à Berkeley. Peu après, la Société des archivistes américains a décidé de prendre part au développement de la DTD, et en janvier 1996 la Bibliothèque du Congrès s'est engagée à assurer la maintenance informatique et la diffusion de l’information sur la DTD.

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

Développée initialement en SGML, la DTD EAD a été rendue conforme à l’XML afin de permettre une meilleure diffusion sur le web. La version EAD 1.0 a été publiée à la fin d’août 1998 et une seconde version, EAD 2002, en décembre 2002. Cette seconde version a été mise en œuvre dans de nombreux établissements qui offrent désormais un accès en ligne à leurs instruments de recherche et catalogues. La mise en ligne de répertoires et catalogues encodés en EAD se fait par l'intermédiaire de feuilles de style qui transforment le code XML en HTML ou PDF.

On peut trouver des informations sur les applications de l’EAD en France sur le site de la Direction des Archives de France aujourd'hui Service interministériel des Archives de France.

Vers un schéma EAD[modifier | modifier le code]

Récemment, le groupe de travail international sur l’EAD a fait porter ses efforts sur la transformation de la DTD en un schéma XML, qui a été publié en février 2007. La mise en œuvre du schéma permettra de mieux contrôler la valeur et le format de certaines informations et de favoriser les échanges éventuels avec d’autres DTD, comme celle sur l’EAC (contexte archivistique encodé) qui permet d’encoder des informations sur les producteurs de fonds d’archives.

Liens externes[modifier | modifier le code]