Desco da parto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Desco da parto de Masaccio
Natività di san Giovanni Battista du Pontormo

Le desco da parto (au pluriel dischi da parto) est le nom italien du « plateau d'accouchée », porteur, recto-verso des œuvres peintes en tondo par les plus grands peintres, produit à l'occasion de la naissance du premier enfant dans les famille aisées de la Renaissance italienne et faisant partie de l'ensemble d'accouchement[1].

Destination[modifier | modifier le code]

Il fait partie des objets de la vie quotidienne pendant la Renaissance florentine avec le cassone, le coffre de mariage orné, souvent par les mêmes peintres, et autant offert à l'élément féminin du couple : à la fiancée qui devient femme du couple puis consacrée mère pour la naissance de son premier enfant (primogenito).

Il existe aussi le Desco da nozze[2], vœu d'enfantement.

Il ne s'agit pas initialement de tableaux ronds à accrocher mais de vrais plateaux utilitaires pour apporter des boissons à l'accouchée (le bol de bouillon scodella avec son couvercle plat tagliere).

Dispositif pictural[modifier | modifier le code]

Les desci da parto sont de forme ronde (tondo) ou polygonale et en bois peint à tempera ou à l'huile.

Ils sont ornées, comme les coffres de mariage, de figures allégoriques, mythologiques ou littéraires, de scènes profanes ou sacrées liées à l'événement.

Ils comportent également, deux endroits qu'on ne regarde pas simultanément et, dans ce cas précis, le recto et le verso du tondo.

La face postérieure comporte une scène de la vie familiale, souvent interprétée également de façon symbolique.

Œuvres et artistes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étude du MET : Domestic Art in Renaissance Italy
  2. vœu d'enfantement
  3. Frère cadet de Masaccio
  4. Étude de K. Simonneau

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christiane Klapisch-Zuber : Les coffres de mariage et les plateaux d’accouchée, « dischi da parto », à Florence
  • Ajmar-Wollheim, Marta, and Flora Dennis : At Home in Renaissance Italy. Exhibition catalogue. London: V&A, 2006.
  • Brown, Patricia Fortini : Private Lives in Renaissance Venice: Art, Architecture, and the Family. New Haven: Yale University Press, 2004.
  • Currie, Elizabet : Inside the Renaissance House. London : V&A, 2006 (ISBN 1851774904)
  • Exposition à Santa Maria della Scala de Sienne : NASCERE A SIENA: Il parto e l'assistenza alla nascita dal medioevo all'età moderna du 17 décembre 2005 au 19 février 2006 [6]
  • Luciano Bellosi : Pittura domestica del rinascimento fiorentino: Giovanni di Ser Giovanni, detto lo Scheggia

Objets complémentaires[modifier | modifier le code]

Sont à noter les objets complémentaires de l'ensemble d'accouchement offert lors de la délivrance : l'ensemble de vaisselle ornée, en majolique qui comporte le bol de bouillon (scodella), avec son couvercle plat (tagliere) qui sert également de plat pour le pain, une tasse pour boire (ongaresca), une salière (saliera) insérée dans le pied [7].

Et les objets plus imposants que la Renaissance a fait naître ou a développé en œuvres d'art.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]