Des racines et des ailes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Des racines et des ailes
Illustration.
Genre Documentaire
Création Patrick de Carolis
Patrick Charles
Présentation Carole Gaessler (sept. 2014 - )[1]
Ancienne présentation Marie Drucker (2007),
Louis Laforge (2005-2013), Patrick de Carolis (1997-2005, 2013-2014)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 16
Nombre d’émissions 309 (Au 1er septembre 2014
Production
Durée 90 minutes
Format d’image 16/9e
Format audio Stéréo
Diffusion
Diffusion France 3
Lieu de première diffusion France
Date de première diffusion 26 novembre 1997
Public conseillé Tout public
Site web www.france3.fr/emissions/des-racines-et-des-ailes

Des racines et des ailes est un magazine télévisé français de reportages et de rencontres créé par Patrick de Carolis et Patrick Charles et diffusé pour la première fois le 26 novembre 1997[2]. L'émission, présentée deux mercredis par mois à 20 h 45 sur France 3, fut présentée par Patrick de Carolis jusqu'en juillet 2005, date de sa nomination à la présidence de France Télévisions. C'est ensuite Louis Laforge qui lui succède à la présentation, à compter du 14 septembre 2005. Pendant la période de l'élection présidentielle de 2007, Marie Drucker a remplacé Louis Laforge pour quelques émissions, cette dernière devant lui céder sa place au Soir 3 pour raisons déontologiques, avant que chacun ne reprenne son poste après le scrutin.

À partir de septembre 2013, Patrick de Carolis retrouve sa place de présentateur de l'émission[3] qu'il quitte en juin 2014.

En septembre 2014 c'est Carole Gaessler qui récupère la présentation du magazine[4].

C'est aussi le nom d'un collège d'Alsace Bossue, après l'accord de Patrick de Carolis, il se situe à Drulingen.

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Selon ses créateurs, Des racines et des ailes ambitionne de « regarder le passé pour éclairer le présent et donner des pistes pour le futur, avec la volonté de mettre en lumière des personnalités qui agissent sur le terrain ». Le magazine conjugue ainsi proximité et ouverture sur le monde : proximité dans l'étude d'une communauté ou d'un lieu choisi pour sa singularité et ouverture sur le monde grâce à des enquêtes touchant des sujets de société français et étrangers.

Pour respecter ces intentions, le magazine est ainsi décliné selon deux formats : des émissions itinérantes tournées avec invités dans un lieu chargé d'histoire transformé en plateau, et des grands documents de 110 minutes.

Depuis 2001, Patrick de Carolis a multiplié les numéros spéciaux consacrés à la découverte d'une ville d'art française ou européenne, d'un musée, d'un lieu historique ou d'une période de l'histoire française ou européenne. La qualité de ces émissions spéciales est garantie par la collaboration de conservateurs du Patrimoine et des Musées de France qui y apportent leur concours.

Ainsi, de nombreuses émissions ont eu lieu à Versailles, Marseille, Saint-Pétersbourg, au Mont-Saint-Michel, à Istanbul, à Pétra, dans la Vallée des Rois en Égypte, sur la Tour Eiffel, au Palais de Chaillot, à Chantilly, à Vienne, à Prague, au Grand Palais, etc.

Liste des émissions[modifier | modifier le code]

Autour de l'émission[modifier | modifier le code]

Des racines et des ailes a reçu en 2003 le 7 d'or de la meilleure émission culturelle.

Le 5 décembre 2007, le magazine fête ses 10 ans sur le thème de Pékin, sa Cité interdite et les Jeux olympiques de 2008[5].

L'émission a atteint son meilleur score d'audience depuis juin 2005 pour son émission spéciale consacrée aux 1300 ans du Mont-Saint-Michel. Diffusée le 19 novembre 2008, celle-ci a réuni plus de 5 millions de spectateurs, pour une part d'audience de 20 %[6].

Deux établissements scolaires auraient été nommés d'après le titre de l'émission[6].

Enfin, on retrouve dans le générique de l'émission des images du film Koyaanisqatsi de Godfrey Reggio[7].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Une série de 12 DVD, chacun reprenant le contenu d'une émission spéciale, a été éditée en France par France Télévisions Distributions. Les destinations concernées sont :

Réception[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Le journal néerlandais De Volkskrant critique sévèrement l'émission, l'accusant de renvoyer aux Français une image déformée de leur pays et d'eux-mêmes. Il la décrit comme « un culte bimensuel à l'idée que l'avenir de la France réside dans le passé »[8].

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]