Dernières Nouvelles d'Alsace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dernières Nouvelles d'Alsace
DNA
Image illustrative de l'article Dernières Nouvelles d'Alsace

Pays Drapeau de la France France
Langue Français et jusqu'à Mars 2012 Allemand
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Prix au numéro 1 €
Diffusion 178 784 ex. (2009)
Fondateur Heinrich Ludwig Kayser
Date de fondation 1877
Éditeur Dernières Nouvelles d'Alsace
Ville d’édition Strasbourg

Propriétaire EBRA
Directeur de la rédaction Francis Hirn
Rédacteur en chef Dominique Jung
ISSN 0150-397X
Site web http://www.dna.fr/

Les Dernières Nouvelles d'Alsace, usuellement appelées DNA, est un quotidien régional français d'information en Alsace. Il a été établi en novembre 1877 comme Strassburger Neueste Nachrichten par Heinrich Ludwig Kayser, un imprimeur et éditeur allemand. C'est aujourd'hui l'un des plus anciens titres de la presse quotidienne régionale française.

Il fait partie du groupe Est Bourgogne Rhône Alpes, anciennement France Est Médias ou Groupe Est Républicain. Les Dernières Nouvelles d'Alsace emploient environ 850 salariés, 20 correspondants à l’étranger et 200 correspondants locaux dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La une du premier numéro du

En 1877, l’imprimeur H. L. Kayser, imprimeur établi rue du Bain aux Plantes à Strasbourg, fonde les « Neueste Nachrichten ». Le format est encore très réduit, la mise en page rudimentaire : deux colonnes où se succèdent informations internationales et régionales.

Installées rue de la Nuée bleue en 1891, rachetées en 1919 par l’éditeur Quillet, elles paraissent bientôt en édition française et s’implantent dans le Haut-Rhin, à Colmar, à partir de 1921.

À cette implantation progressive dans la région correspond une couverture de plus en plus importante des événements locaux.

Aujourd’hui ce journal a intégré le groupe de presse EBRA.

Les DNA ont cessé de publier l'édition en langue allemande en mars 2012.

Les DNA ont diversifié leurs activités et se sont constituées en groupe régional de communication orienté vers les nouvelles technologies, notamment Internet depuis le milieu des années 1990. Les Dernières Nouvelles d’Alsace ont été le premier quotidien régional français en ligne, dès 1995.[réf. nécessaire]

Repères
  • 1877 : Création des Neueste Nachrichten
  • 1921 : Implantation des DNA à Colmar
  • 1952 : Création des DNA du lundi
  • 1995 : 1er quotidien régional français sur Internet
  • 2006 : Nouvelle rotative WIFAG E 371 et nouvelle maquette
  • 2012 : Fin du bilinguisme des DNA

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Siège des DNA à Strasbourg
Le coq à l'horloge sur la façade

Année de construction : 1891, 1906, 1957, 1964 Inventaire général du patrimoine culturel.

Son siège se situe au 17, rue de la nuée bleue à Strasbourg depuis le .

Organisation[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

Actionnaire principal : Société Presse Investissements Capital : 85 104 604 euros

Diffusion[modifier | modifier le code]

Charriot de distribution

Les DNA sont lues au moins une fois par semaine par 810 000 personnes de plus de 15 ans (étude EPIQ 2006-2008). La diffusion est de 180 000 exemplaires en moyenne dont 84 % livrés par 1 800 porteurs au domicile des abonnés, avant 7 heures du matin. D’autres lecteurs choisissent d’acheter leur journal dans l’un des 1 200 points de vente : Maisons de la presse, Tabacs/journaux, kiosques mais aussi boulangeries, supermarchés, épiceries ou stations services.

Les DNA rassemblent chaque jour 521 000 lecteurs et 55 000 internautes issus de toutes les localités de la région.

Repères
  • 600 000 lecteurs quotidiens
  • 180 000 exemplaires édités et livrés chaque nuit
  • 170 000 abonnés
  • 87 % d’abonnés dont 2 % acheminés par la Poste, et 98 % par portage
  • 11 % d’acheteurs au numéro dans 1 200 points de vente en Alsace
  • 70 millions de journaux/an[1]

Éditions locales[modifier | modifier le code]

Équipe de rédaction[modifier | modifier le code]

  • Président : Michel Lucas
  • Directeur général, Directeur de la Publication : Francis Hirn
  • Rédacteur en chef : Dominique Jung

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Björn Akstinat: Handbuch der deutschsprachigen Presse im Ausland. IMH-Verlag, Berlin 2013, ISBN 978-3-9815158-1-7.
  • Willy Bodenmuller, "DNA", 130 ans à la une 1877-2007 : toute l'actualité du monde et de l'Alsace à travers une sélection de unes des "DNA", La Nuée Bleue, Strasbourg/Straßburg, 2007, 159 p. (hors-série des DNA)
  • Jean-Pierre Kintz, « La diffusion des Dernières Nouvelles d'Alsace pendant les années 1970 », Éditions Panthéon-Assas, Paris, 2002 (tiré à part de La Distribution et la diffusion de la presse, du XVIIIe siècle au IIIe Millénaire sous la direction de Gilles Feyel, colloque organisé par l'Institut français de presse de l'Université Panthéon-Assas Paris II, les 12, 13 et 14 juin 2001)
  • Edmond Ponsing, Strasbourg 1940-1944 : notes prises dans les "Strassburger neueste Nachrichten", Archives municipales de Strasbourg/Straßburg, 1992, 157 p. (ISBN 2-85683-004-8)
  • Roselyne Ringoot et Jean-Michel Utard, « L’Europe vue par la presse quotidienne régionale. Les exemples comparés de Ouest-France et des Dernières Nouvelles d’Alsace », in Dominique Marchetti (dir.), En quête d’Europe. Médias européens et médiatisation de l’Europe, PUR, 2004, Rennes, p. 245-262
  • Dominique E. Wirtz-Habermeyer et Jacques Puymartin, Histoire des Dernières nouvelles d'Alsace, La Nuée-Bleue, Strasbourg/Straßburg, 1987, 343 p.
  • Une province et son journal : "Les Dernières nouvelles d'Alsace", publié par Les Dernières Nouvelles d'Alsace, 1973, 28 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :