Dermatose nodulaire contagieuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La dermatose nodulaire contagieuse est une maladie causée par un virus de la famille des Poxviridae, également connu sous le nom de virus de Neethling. Elle affecte principalement les bœufs et les zébus, mais touche également les girafes, les buffles d'Afrique et les impalas[1]. Il y a eu une épidémie en Zambie en 1929, et depuis, il a touché le bétail dans toute l'Afrique, y compris les pays du Sud de l'Afrique, l'Égypte et le Soudan et, en 1989, un foyer a été confirmé en Israël[2]. Elle se propage par les piqûres d'insectes (moustiques, mouches, taons) qui piquent les animaux contaminés qui restent contagieux longtemps.

La maladie a une période d'incubation de deux à quatre semaines[1]. Les symptômes comprennent de la fièvre, un écoulement des yeux et des naseaux, des lésions cutanées nodulaires palpables, douloureuses, qui vont devenir nécrotiques et se surinfecter, un œdème des membres, et un gonflement des ganglions lymphatiques. La morbidité peut être très élevée, mais la mortalité est faible. La maladie peut être facilement confondue dans ses premiers stades avec la pseudo-dermatose nodulaire ou maladie d'Allerton. Il n'y apas de traitement autre que symptomatique. Deux vaccins sont disponibles, une version à virus vivant atténué de Neethling, l'autre à virus vivant atténué d'Orf[2].

Elle ne semble pas pouvoir être transmise à l'homme.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Carter, G.R.; Wise, D.J., « Poxviridae », A Concise Review of Veterinary Virology,‎ 2006 (consulté le 2006-07-25)
  2. a et b (en) Fenner, Frank J.; Gibbs, E. Paul J.; Murphy, Frederick A.; Rott, Rudolph; Studdert, Michael J.; White, David O., Veterinary Virology (2nd ed.), San Diego, Academic Press, Inc,‎ 1993, 2e éd. (ISBN 978-0-12-253056-2, lien LCCN?)