Denture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La denture d'un animal (au sens scientifique du terme, ce qui inclut le genre humain) est l'ensemble de ses dents. Le nombre, la nature et la disposition des dents varient selon les espèces, et parfois selon les individus. Elle est en général caractéristique du régime alimentaire de l'espèce animale.

On utilise couramment le mot dentition à la place de denture, la dentition est le processus de fabrication et de mise en place de la dent sur l'arcade (mâchoire).

La denture des mammifères s'exprime par la formule dentaire du jeune ou de l'adulte. Pour les besoins de cette formule, on distingue sur chaque demi-mâchoire (supérieure et inférieure), en partant du milieu de l'arcade dentaire, incisives, canines, prémolaires et molaires.

Type de denture[modifier | modifier le code]

On distingue les dentures selon[1] :

  1. l'implantation dentaire : denture acrodonte (dents se soudant par la base sur le bord supérieur libre des mâchoires), pleurodonte (dents se soudant latéralement contre le bord interne des mâchoires) et thécodonte (dents implantées dans des alvéoles de la mâchoire)
  2. le type de dents : denture homodonte (ou isodonte, dents identiques comme chez les odontocètes), hétérodonte (dents différenciées et spécialisées en incisives, canines, prémolaires et molaires)
  3. le nombre de cycles de remplacement dentaire : denture polyphyodonte (plusieurs dentitions au cours du développement de l'animal), diphyodonte (2 dentitions successives : la dentition définitive remplace la dentition temporaire dite lactée), monophyodonte (une seule dentition au cours du développement).

Les vertébrés montrent une évolution vers une spécialisation des dents (hétérodontie) et une réduction du nombre de cycles de remplacement (polyphyodontie). Les reptiles présentent une acrodontie ou une pleurodontie. Les mammifères et les crocodiles sont caractérisés par une thécodontie. La denture humaine est hétérodonte, partiellement diphyodonte (20 dents seulement sont remplacées) et partiellement monophyodonte (évolution unique de douze dents)[2].

Exemple de denture[modifier | modifier le code]

Denture humaine[modifier | modifier le code]

Deux systèmes de numérotation de la denture humaine
 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
3 2 1 2 2 1 2 3
3 2 1 2 2 1 2 3
mâchoire inférieure
Total : 32
Denture humaine adulte

La formule dentaire de l'homme adulte est :

  • 4 x 2 incisives (11, 12, 21, 22, 31, 32, 41 et 42)
  • 4 x 1 canine (13, 23, 33 et 43)
  • 4 x 2 prémolaires (14, 15, 24, 25, 34, 35, 44 et 45)
  • 4 x 3 molaires (16, 17, 18, 26, 27, 28, 36, 37, 38, 46, 47 et 48)

Les nombres indiqués entre parenthèses correspondent aux numéros rouges du tableau ci-contre (code de la Fédération dentaire internationale).

 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
2 0 1 2 2 1 0 2
2 0 1 2 2 1 0 2
mâchoire inférieure
Total : 20
Dents de lait

L'enfant a 20 dents de lait, la denture déciduale (entre 6 mois et 6 ans) : 10 au niveau Maxillaire, et 10 au niveau de la mandibule :

  • 4 x 2 incisives (51, 52, 61, 62, 71, 72, 81 et 82)
  • 4 x 1 canine (53, 63, 73 et 83)
  • 4 x 2 molaires (54, 55, 64, 65, 74, 75, 84 et 85)

Dans les cas d'anomalies de nombre, les dents surnuméraires ont le même numéro que celles qui leur ressemblent. ex. : 12bis, 28bis, 28ter.

Autres mammifères[modifier | modifier le code]

 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
1 3 1 3 3 1 3 1
1 2 1 3 3 1 2 1
mâchoire inférieure
Total : 30
Denture commune aux Felidae
 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
3 2-4 1 1-3 1-3 1 2-4 3
3 2-4 1 3 3 1 2-4 3
mâchoire inférieure
Total : 44 max
Denture commune aux Suidae

Les mammifères sont caractérisés par des dents avec des éminences coronaires (cuspides, tubercules et crêtes[3]) et des dépressions coronaires (sillons[4], fosses[5] et fossettes[6])[7].

La denture du porc est dite complète avec un total de 44 dents. Les éleveurs meulent ou coupent l'extrémité des canines des porcs pour les rendre moins dangereux pour l'éleveur mais aussi entre eux.

  • Le chat a 30 dents :
  • Les rongeurs n'ont pas de canines :
 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
3 1 0 1 1 0 1 3
3 1 0 1 1 0 1 3
mâchoire inférieure
Total : 20

Chacune des quatre grandes canines pointues des animaux carnivores sont des crocs.

Les coins sont les incisives qui sont le plus près des crocs, de chaque côté de la bouche du cheval.

Les crochets, dents pointues et perçantes des serpents venimeux, sont creuses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Olivier, Anatomie anthropologique, Vigot Frères,‎ 1965, p. 200
  2. Michel E. Chateau, Orthopédie dento-faciale, Prélat,‎ 1975, p. 168
  3. Éminences allongées, elles regroupent les crêtes marginales (présentes sur la face occlusale des dents cuspidées et sur la face linguale / palatine des incisives et canines), cuspidiennes (présentes sur la face occlusale des dents cuspidées, elles sont de deux types, médio-distales et vestibo-linguales) et occlusales (formées par l’alignement des arêtes cuspidiennes internes, elles sont transversales ou obliques).
  4. Sillons principaux (sillon intercuspidien) et sillons accessoires ou secondaires (présents sur les pans cuspidiens, ils délimitent des lobes cuspidiens).
  5. Situées sur les faces occlusales, la fosse centrale naît de l'intersection de 2 sillons principaux (central et périphérique) et la fosse marginale de l'intersection d'un sillon principal mésio-distal avec une crête marginale.
  6. Dépressions plus ou moins marquées présentes sur les faces vestibulaire, palatine ou linguale.
  7. Francis Bassigny, Manuel d'orthopédie dento-faciale, Masson,‎ 1991, p. 13

Voir aussi[modifier | modifier le code]