Dentelles du Cygne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir dentelles.

Dentelles du Cygne

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Les Dentelles du Cygne (origine DSS) ; champ d'environ 3,8°

Données d'observation (Époque J2000.0)
Ascension droite 20h 51.1m
Déclinaison +30° 41′
Coordonnées galactiques = 074,01 · b = -08,57
Constellation Cygne
Galaxie hôte Voie lactée
Découverte ?
Type de rémanent Coquille
Taille angulaire (minute d'angle) 230×160
Densité de flux à 1 GHz (Jy) 210
Indice spectral Variable
Distance (kpc) environ 0,44 kpc (∼1 440 a.l.)
Méthode d'estimation de la distance Mouvement propre observé en optique
Aspect en radio Coquille, plus brillante dans la région nord est, quasi inexistante au sud
Aspect en X Coquille dans le domaine des X mous
Aspect en optique Boucle filamentaire, dont la part nord est est le plus brillante et dont les régions sud et ouest sont mal définies
Autres désignations SNR G074.0-08.6, SNR G072.4-09.5, Cygnus X-5, CTA 93, CTB 99, Sh2-103, W 78

Les Dentelles du Cygne forment un rémanent de supernova dont l'explosion remonterait à une dizaine de milliers d'années. Elles se situent dans la constellation du Cygne. Le nom normalisé de ce rémanent est SNR G074.0-08.6, qui est quelquefois également appelé boucle du Cygne, terme issu de la traduction littérale de son nom anglais (Cygnus Loop).

Cet objet est très vaste (une dizaine de degrés carrés) et très morcelé, notamment dans le domaine visible. Il n'a reçu que récemment une désignation qui s'applique à l'objet tout entier. On retrouve notamment les Dentelles du Cygne dans le catalogue Sharpless sous la désignation de Sh2-103.

On la connaît cependant mieux en tant que groupe de plusieurs parties brillantes grosso modo disposées en cercle :

  • La Grande Dentelle, la partie la plus brillante, se situe dans la région nord-est. Elle a la forme d'une virgule composée de filaments très fins s'étendant sur 1,2° suivant un axe NO-SE pour une largeur de l'ordre de dix minutes d'arc. Elle a été répertoriée par John Dreyer sous les désignations NGC 6992 (partie longiligne du nord-ouest), NGC 6995 (rebiquage au sud-est) et IC 1340 (extensions plus faibles de ce rebiquage).
  • La Petite Dentelle se situe à l'opposé de la grande, à 2,5° au sud-ouest de cette dernière. Elle présente la particularité d'effleurer visuellement une étoile visible à l'œil nu (magnitude 4,2), 52 Cygni, ce qui rend le pointage aisé pour l'astronome amateur. Au nord de cette étoile, la Petite Dentelle est constituée d'un filament comprenant deux brins principaux, s'étendant sur quasiment un demi-degré pour une largeur ne dépassant pas quatre minutes d'arc ; de l'autre côté de l'étoile, le filament s'évase en direction du sud-est autour de trois brins principaux (plus brillants au fur et à mesure que l'on s'éloigne vers l'ouest). Cette partie des Dentelles du Cygne est connue sous la désignation de NGC 6960 (elle n'en constitue en fait qu'une petite partie).
  • Le Triangle de Pickering se trouve quant à lui au nord-ouest de la nébuleuse. Comme son nom l'indique en partie, il s'agit d'un triangle filamenteux allongé en direction du sud sur environ 45 minutes d'arc (pour une base de 25' de largeur). Il partage avec la Petite Dentelle la désignation de NGC 6960. Le Triangle de Pickering se prolonge par un long filament de plus de deux degrés de long.
  • Quelques nodosités isolées viennent compléter le tableau, toujours avec l'aspect filamenteux que l'on retrouve dans les parties précédentes. Citons notamment NGC 6974 et NGC 6979, un demi-degré au nord-est du Triangle de Pickering.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]