Dent de Lys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dent de Lys
La Dent de Lys depuis les Pléiades
La Dent de Lys depuis les Pléiades
Géographie
Altitude 2 014 m
Massif Alpes bernoises
Coordonnées 46° 30′ 27″ N 7° 00′ 11″ E / 46.5075, 7.0030646° 30′ 27″ Nord 7° 00′ 11″ Est / 46.5075, 7.00306  
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
Districts Gruyère, Veveyse
Géologie
Roches Roches sédimentaires (calcaire)

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

(Voir situation sur carte : canton de Fribourg)
Dent de Lys

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Dent de Lys

La dent de Lys est un sommet des Préalpes fribourgeoises (Alpes bernoises), situé en Suisse, dans le canton de Fribourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

La dent de Lys sur la droite de la photo.

La dent de Lys culmine à 2 014 m d'altitude et marque la frontière entre les communes de Châtel-St-Denis à l'ouest et du Haut-Intyamon à l'est. Dans son prolongement sud, on trouve Folliu Borna (1 849 m), le Vanil des Artses (1 993 m), la Cape au Moine (1 941 m), la dent de Jaman (1 875 m) et finalement les rochers de Naye (2 042 m).

Ascension[modifier | modifier le code]

Le col de Lys (1 783 m) permet son ascension par les randonneurs et les skieurs depuis ses versants oriental et occidental. La dernière partie, sur la ligne de crête, peut présenter quelques difficultés, particulièrement pour les personnes sujettes au vertige. Des chaînes ont été fixées dans la roche afin d'aider les randonneurs dans les passages délicats.

Le 25 mars 1940, une cordée dévisse à la dent de Lys et trois personnes trouvent la mort. L’unique survivant, l’abbé Marcel Menétrey, qui vouait un culte particulier à Marguerite Bays, affirme avoir été sauvé grâce à l’invocation de la dévote[1].

Encore aujourd'hui, aux environs du sommet, on trouve des croix mortuaires portant les noms des victimes décédées lors de l'ascension.

Vue depuis la crête

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Béatification et canonisation », sur Portail de la liturgie catholique (consulté le 10 décembre 2014)