Dennis Martínez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martinez.
Pix.gif Dennis Martinez Baseball pictogram.svg
Dennis Martínez 1980.JPG
Lanceur partant
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
14 septembre 1976
Dernier match
27 septembre 1998
Statistiques de joueur (1976-1998)
Victoires-Défaites 245-193
Moyenne de points mérités 3,70
Retraits sur des prises 2149
Équipes

Joueur

Instructeur

José Dennis Martínez Emilia (né le 14 mai 1955 à Granada, Nicaragua) fut le premier joueur de baseball nicaraguayen à atteindre les Ligues majeures.

Lanceur droitier surnommé « El Presidente » (ou parfois « El Perfecto[1] »), il joue de 1986 et 1993 dans l'équipe des Expos de Montréal, pour qui il lance en 1991 le 13e match parfait de l'histoire du baseball majeur.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Martinez a évolué pour les cinq équipes suivantes :

Il débute sa carrière avec les Orioles de Baltimore en 1976, et remporte la Série mondiale de 1983 à leurs côtés, mais ne lance pas en séries éliminatoires après une année difficile. En novembre 1983, peu après la conquête du titre par Baltimore, il est arrêté pour conduite en état d'ivresse[2]. Il entre alors en cure de désintoxication devient cette année-là abstinent après plusieurs années d'alcoolisme[3]. Plus tard, il est engagé par l'équipe des Expos de Montréal, dont il devint le lanceur partant numéro un. Au cours de sa carrière de 23 années, Martinez a lancé 3999 manches et deux tiers en 692 parties, remportant 245 victoires contre 193 défaites, avec 2 149 retraits sur des prises et 30 blanchissages.

En 1998, il remporte sa 244e victoire, une de plus que Juan Marichal, pour devenir le lanceur latino-américain ayant remporté le plus grand nombre de matchs dans les majeures. Il détient toujours le record et apparaît, après la saison 2009, au 50e des lanceurs les plus victorieux de l'histoire. Dennins Martinez est paradoxalement le lanceur des ligues majeures comptant le plus de triomphes parmi ceux qui n'ont jamais connu une saison de 20 victoires.

Il est un des neuf lanceurs du baseball majeur à avoir gagné 100 parties dans chacune des deux ligues, l'Américaine et la Nationale.

Le plus grand exploit de Dennis Martinez fut sa partie parfaite, la 13e de l'histoire des majeures, dans une victoire de 2-0 des Expos contre les Dodgers, à Los Angeles, le 28 juillet 1991. Ce fut le quatrième et dernier match sans coup sûr de l'histoire des Expos et le seul match parfait de l'histoire de la franchise.

En août 1993, les Expos l'échangent aux Braves d'Atlanta contre le joueur de premier but Brian Hunter et le voltigeur des ligues mineures Troy Hughes, mais Martínez invoque sa clause de non échange pour bloquer la transaction[4].

Martinez a été choisi quatre fois pour participer au match d'étoiles du baseball majeur, pour la Ligue nationale en 1990, 1991 et 1992, puis pour l'Américaine en 1995. Il a dominé la Ligue Américaine pour les victoires en 1981 chez les Orioles, et la Nationale pour la moyenne de points mérités et les blanchissages en 1991 avec les Expos.

Carrière d'instructeur[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, Martinez est assistant chez les Orioles de Baltimore, servant entre autres d'instructeur lors des camps d'entraînement[5].

De 2007 à 2012, Martinez est instructeur dans les ligues mineures dans l'organisation des Cardinals de Saint-Louis[6].

En 2012, il est le gérant de l'équipe de Nicaragua qui tente de se qualifier, sans succès, pour la Classique mondiale de baseball 2013[5].

À l'automne 2012, il est engagé comme instructeur des lanceurs de relève des Astros de Houston[7]. En fonction pendant un an, il est congédié le 1er octobre 2013 en même temps qu'un collègue instructeur[8].

Stade national Dennis Martinez[modifier | modifier le code]

Le 20 novembre 1998, le stade national du Nicaragua est renommé, pour le 50e anniversaire de sa construction, le Stade national Dennis Martinez[9].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) El Presidente was El Perfecto for Expos, Jeff Blair, The Gazette, 15 mai 2012.
  2. (en) Like Sidney Ponson, Dennis Martinez got into trouble as an Oriole. But Martinez learned from his mistakes, Dan Connolly, Baltimore Sun, 4 septembre 2005.
  3. (en) Where have you gone, Dennis Martinez?, Gary Washburn / MLB.com, 12 septembre 2002.
  4. (en) Martinez Says No to Trade Baseball: Deal would have sent Expo pitcher to Braves for two players, Ross Newhan, Los Angeles Times, 27 août 1993.
  5. a et b (en) Porter finalizes staff with additions of Martinez, Perez, Brian McTaggart / MLB.com, 5 novembre 2012.
  6. (en) Dennis Martinez makes his mark as pitching instructor, Derrick Goold, St. Louis Post-Dispatch, 14 août 2011.
  7. (en) Astros add Dennis Martinez, Eduardo Perez to complete coaching staff, site des Astros de Houston, 5 novembre 2012.
  8. (en) Astros make changes to Porter’s staff, Jose de Jesus Ortiz, Houston Chronicle, 1er octobre 2013.
  9. (es) Baseball stadium gets new name. Consulté le 30 octobre 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]