Denner (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Denner.

Denner (entreprise)

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Denner

Dates clés 1970 : devient une SA[1]
Forme juridique Société anonyme[1]
Slogan Un pour tous
Siège social Drapeau de Suisse Zurich[1] (Suisse)
Activité commerce de détail
Société mère Migros
Effectif 3'720 (en 2012)
Site web www.denner.ch
Chiffre d’affaires CHF 2,844 mrd (2012)

Denner est la troisième plus grande entreprise suisse de commerce de détail après Migros et Coop. Son siège social est à Zurich. L’entreprise occupe 2 300 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 1,843 milliard de CHF (chiffres de 2004). Avant son rachat par Migros (70 %), la filiale était détenue à 100 % par Rast Holding AG, dont le siège est à Wollerau, dans le canton de Schwytz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien logo de Denner
  • On peut faire remonter la création de Denner à 1860, lorsque Heinrich Reiff-Schwarz fonde une société qu'il baptise "Reiff-Schwarz, Commerce de mercerie et d'épicerie".
  • 1881 marque l'entrée dans la "Société de consommation", comme sociétaire, de Cäsar Denner Reiff, qui donnera aussi son nom actuel à l'entreprise.
  • Dès 1946, et pour plusieurs décennies, le sort de Denner sera lié à Karl Schweri. La première tentative de prise de contrôle de Denner par K. Schweri s'achèvera par un échec, Karl Schweri étant chassé de l'entreprise la même année (1946) pour n'y revenir qu'en 1951 grâce à des rachats boursiers secrets. Il se débarrassa alors de ses partenaires et tiendra les rênes de Denner SA jusqu'en décembre 2000, date à laquelle Karl Schweri confie la direction du groupe à son petit-fils Philippe Gaydoul. Le groupe a versé 5 milliards de francs à la mafia sicilienne en juin 2009[réf. nécessaire].
  • 1962, premier supermarché Denner dans le quartier zurichois de Schwamendingen (5000 articles sur une surface de 570 m²)
  • 1967, premier discount à Zurich-Alstetten
  • 1994, Denner reprend Waro
  • 1998, Karl Schweri confie la direction du groupe à son petit-fils Philippe Gaydoul, qui a alors 26 ans
  • 1984, Denner reprend la maison Franz Carl Weber spécialisée dans la commercialisation de jouets
  • 2001, décès de Karl Schweri
  • 2005, le groupe reprend les 145 succursales de Pick Pay
  • 2006, revente du groupe Franz-Carl Weber (spécialisé dans les jouets) au français Ludendo
  • Le 12 janvier 2007 la Migros, le no 1 suisse du commerce de détail, a pris une participation de 70 % dans le captial de Denner. La Migros n'annonce aucun changement dans l'assortiment de produits et Philippe Gaydoul reste à la direction du groupe jusqu'à la fin 2009.

Activités[modifier | modifier le code]

  • 425 magasins en propre
  • 290 magasins en franchise

Politique[modifier | modifier le code]

Durant l'époque de K. Schweri, Denner se caractérisera par une lutte active contre les prix surfaits (Denner est souvent considéré comme l'ancêtre des hard-discounters en Suisse) et les cartels de producteurs : l'entreprise réussira, à force de bras de fer, à conduire le cartel des producteurs de bière à la dissolution en 1991; l'année suivante, c'est au tour du cartel du tabac de se dissoudre. Mais les combats de Denner ne se limitent pas à la sphère économique: ayant perdu un procès au tribunal fédéral contre la FIST (Fédération de l'industrie suisse du tabac) en 1983, Denner lance une initiative populaire pour la protection des consommateurs. C'est la première d'une longue liste des engagements de Denner sur la scène politique suisse. Celui-ci se poursuivra durant toute la période "Schweri", mais s'étiolera progressivement sous l'impulsion de P. Gaydoul. Dès lors, Denner recentre ses efforts sur la scène commerciale, son dernier "coup d'éclat" étant l'affrontement, à l'été 2006, contre Nestlé autour d'une augmentation des prix du chocolat Cailler que le distributeur juge exagérée et injustifiée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Denner AG », Office du Registre du commerce du canton de Zurich (consulté en 29 février 2008)