Denis Seznec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Denis Seznec, né le 26 décembre 1946, est le petit-fils de Guillaume Seznec[1]. Depuis 1964, il se bat pour la réhabilitation de son grand-père accusé du meurtre de Pierre Quéméneur en 1923 et condamné aux travaux à perpétuité en novembre 1924[2],[3].

Écrivain et conférencier, Denis Le Her-Seznec est l'auteur plusieurs livres sur l'affaire Seznec.

Michel Pierre, spécialiste de l'histoire du bagne, note à ce propos : « telles que sont rapportées [les années que Guillaume Seznec a passées en Guyane] par son petit-fils dans un ouvrage récent, on entre justement dans la catégorie du roman où l’auteur prend de singulières libertés avec la vérité historique » et s'indigne de ce que « ce type d’ouvrage tend à instaurer une sorte de confusion entre la peine de la transportation telle qu’elle a été vécue en Guyane à cette époque et les camps d’extermination nazis. Ce qui est historiquement faux et moralement inadmissible. » Cet historien est également très critique sur les accusations proférées par Denis Seznec selon lesquelles les auteurs de la supposée machination montée contre son grand-père seraient... les francs-maçons : « il y a ainsi d’incroyables perversions de raisonnement où les mots « trafic » et « complot » renvoient automatiquement au pouvoir, et le pouvoir aux francs-maçons avec un détour par les Soviétiques et, pourquoi pas ?, par les Cadillac, symboles du capitalisme américain[4]. ».

Denis Seznec apporte son soutien à Marine Le Pen en avril 2012[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Association France Justice, association pour la révision du procès de Guillaume Seznec et sa réhabilitation, dont Denis Seznec est le fondateur, qu'il a présidé jusqu'en octobre 2013 et dont il est depuis le président d'honneur.

Références[modifier | modifier le code]