Denis Piramus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Denis Piramus, ou Denys Pyramus ou même Pyram, est un écrivain anglo-normand du XIIe siècle.

Dans La vie seint Edmund le Rei, il affirme avoir passé une bonne partie de sa vie en pécheur et que, lorsqu’il fréquentait la cour, il a passé son temps à versifier des sirventès, des chansons, des rimes, des vers et des messages entre amants. Affirmant qu’il a accompli ceci sous l’emprise du diable, il déclare désormais y renoncer pour se repentir et consacrer son temps à des activités plus dignes d’intérêt.

Il s’identifie ainsi dans le prologue de son poème :

Jeo ai nun Denis Piramus
Les jurs jolis de ma joenesce
S’en vunt, si trei jeo a veilesce

On lui a longtemps attribué, par erreur, le poème de Parthenopex de Blois.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • La vie seint Edmund le Rei : poème anglo-normand du XIIe siècle, Éd. Hilding Kjellman, Genève, Slatkine Reprints, 1974

Sources[modifier | modifier le code]

  • Henry Emil Haxo, Denis Piramus, Chicago, 1915
  • Henry Emil Haxo, « Denis Piramus : La Vie seint Edmunt », Modern Philology, 1914 Dec ; 12 (6): 345-66
  • Henry Emil Haxo, « Denis Piramus : La Vie seint Edmunt », Modern Philology, 1915 Mar ; 12 (9): 559-83
  • William Rothwell, « The Life and Miracles of St. Edmund : A Recently Discovered Manuscript », Bulletin of the John Rylands University Library of Manchester, 1977 ; 60: 135-80