Denis Pascal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Denis Pascal est un pianiste et pédagogue français né à Albi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Denis Pascal débute l'étude du piano à l'âge de onze ans à Albi, « grâce à la télévision »[1]. Sept ans plus tard, il intègre le CNSMDP de Paris, y effectuant également un troisième cycle de perfectionnement. Lors de ses études en France, il aura été l'élève de Pierre Sancan[2], Jacques Rouvier et Léon Fleisher.

Après avoir réussi plusieurs concours internationaux, (Zürich, Concert Artist Guild de New-York, Lisbonne) Denis Pascal termine ses études à l'Université de l'Indiana, à Bloomington, sous l'égide du pianiste et pédagogue György Sebök (également professeur d'Hortense Cartier-Bresson, Marie-Paule Milone, Marietta Petkova[3]). On peut imaginer que la vision harmonieuse de la musique associée à la pédagogie, mais aussi à un art de vivre en général, de György Sebök a eu une influence décisive sur le jeune Denis Pascal, puisque de nombreuses années plus tard celui-ci consacre des masterclasses[4] à la mémoire et à la redécouverte par les jeunes générations de cette figure emblématique, non seulement à l'Académie de la Chaise-Dieu, mais également chaque année dans les Pyrénées lors du festival Piano-Pic[5].

Décisive également la rencontre avec le violoncelliste János Starker, partenaire de duo de György Sebok, qui se prend de sympathie pour le jeune pianiste français, et décide de l'emmener en tournée avec lui, lui permettant de profiter de son expérience et de son savoir-faire artistique hérité de la grande tradition de Bohême puisqu'il fut lui-même l'élève de Béla Bartok, Ernst von Dohnányi ou encore Leo Weiner.

Dès lors, la carrière de Denis Pascal est lancée. Il se produit à travers le monde entier, sillonnant les salles de concert[6].

Lorsqu'il conçoit ses programmes, Denis Pascal prend soin d'organiser la présentation des œuvres de façon à faire découvrir de nouvelles œuvres et de nouveaux compositeurs aux auditeurs, que ce soit en concert ou sur disques. Le disque consacré à l'œuvre pour piano de Jean Wiener, obtient 4 étoiles du Monde de la Musique et le Diapason d'Or en 2008[7], offrant une visibilité nouvelle à un compositeur peu connu du grand public. De même, l'enregistrement effectué aux côtés de Marie-Paule Milone, violoncelliste et chanteuse, des œuvres pour voix et piano de Joseph Marx, peut-il servir à faire découvrir l'art de ce compositeur. C'est pourquoi Denis Pascal est particulièrement intransigeant auprès de ses élèves pour les pousser à chercher un répertoire inhabituel et plus approprié à leur personnalité que les chevaux de bataille habituels des jeunes pourfendeurs de clavier[1].

Certains de ses enregistrements ont été salués par la presse musicale française ("Choc" du Monde de la Musique[8], Diapason d'Or [9] etc.).

Enseignement[modifier | modifier le code]

Professeur au CRR de Rueil Malmaison durant de nombreuses années, et invité régulièrement à enseigner lors d'académies d'été, Denis Pascal est nommé professeur de piano au CNSMD de Lyon en janvier 2010, succédant à Jean-Claude Pennetier et François-René Duchable à la tête de l'ancienne classe de Géry Moutier, devenu lui-même directeur du CNSMDL. En mars 2011, il devient professeur au CNSMD de Paris[10].

Denis Pascal a formé une pléiade de jeunes pianistes, parmi lesquels Tristan Pfaff, Adam Laloum, Geoffroy Couteau [11], Emmanuelle Swiercz, Julien Gernay, Fanny Azzuro[12], Katherine Nikitine, Célimène Daudet[13], Suzana Bartal[14], Nathanaël Gouin[15], mais aussi la contrebassiste Laurene Durantel[16].

Partenaires[modifier | modifier le code]

Parmi les partenaires artistiques de Denis Pascal, il est possible de recenser [17] les violoncellistes Marie-Paule Milone, Janos Starker, Antonio Meneses,le Flutiste Alain Marion les violonistes Philippe Graffin, Eric lacrouts,Svetlin RoussevMarianne Piketty, Gérard Poulet, Diego Tosi, le pianiste Eric Le Sage, la comédienne Marie-Christine Barrault et[18], l'Orchestre Les Siècles sous la direction de François-Xavier Roth, quatuor Diotima, Psophos,Parisi

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Franz Liszt : intégrale des Rhapsodies hongroises, Polymnie, 2010[7] (choc du Monde de la Musique, recommandé par Classica, prix de la Fondation Franz Liszt)
  • Ludwig V. Beethoven, 8 sonate pour flûte et Piano, Traversière, 2000, Alain Marion, Flûte (Diapason d'or)
  • Claude Debussy : Rêverie, Children's Corner, Images, Polymnie, 2002
  • Jacque-Dupont : "Œuvres pour piano, Octuor", Polymnie, 2003
  • Frédéric Chopin : "Concertos pour piano n° 1 et 2", avec l'Orchestre Les Siècles, sur Piano Pleyel historique, sous la direction de François-Xavier Roth, Polymnie, 2006
  • Jean Wiener: "Piano Music", Sisyphe, 2008 (Diapason d'or)
  • Ernest Chausson : "Quelques danses, Concert, Poème", avec Gérard Poulet au violon et le Quatuor Benaïm, Polymnie, 2008
  • Claude Debussy : Images"Préludes", Eloquentia, 2008
  • Sergueï Rachmaninov : Silent night, avec Marie-Paule Milone au violoncelle, Polymnie, 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]