Dendroaspis viridis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mamba vert de l'Ouest, Mamba vert de Guinée

Dendroaspis viridis

Description de cette image, également commentée ci-après

Dendroaspis viridis

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Genre Dendroaspis

Nom binominal

Dendroaspis viridis
(Hallowell, 1844)

Synonymes

  • Leptophis viridis Hallowell, 1844
  • Dendroaspis viridis hallowelli Yeomans, 1993

Dendroaspis viridis est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1]. En français, il est appelé Mamba vert de l'Ouest ou Mamba vert de Guinée, pour le distinguer du Mamba vert ou Mamba vert de l'Est (Dendroaspis angusticeps).

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en Gambie, au Sénégal, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Liberia, en Sierra Leone, en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Bénin[1]. Sa présence est incertaine en Centrafrique et à São Tomé.

Description[modifier | modifier le code]

Le mamba vert de l’ouest mesure en moyenne entre 1,80 et 2,20 mètres de long ; les plus grands individus peuvent atteindre des longueurs comprises entre 3 et 3,2 m.

Le corps a généralement une couleur jaune verdâtre, vert olive ou émeraude ; bien que très rares, il existe des spécimens bleu clair ou entièrement jaunes. Très similaire au Mamba de Jameson, dont les écailles dorsales sont également bordées de noir, il s'en distingue néanmoins par la taille exceptionnellement importante de celles-ci. C'est un serpent ovipare et venimeux[1].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Hallowell, 1844 : Description of new species of African reptiles. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 2, p. 169-172 (texte intégral).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bocage, 1905 : Contribution à la faune des quatre îles du Golfe de Guinée, IV- Île de St. Thomé. Jornal de sciencias mathematicas, physicas e naturaes, Academia Real das Sciencias de Lisboa, vol. 7, no 2, p. 65-96.
  • Rödel & Mahsberg, 2000 : Vorläufige Liste der Schlangen des Tai-Nationalparks/Elfenbeinküste und angrenzender Gebiete. Salamandra, vol. 36, no 1, p. 25-38.
  • Spawls, Branch, 1995 : The Dangerous Snakes of Africa. Blandford, London, p. 1-192.
  • Trape & Mane, 2006 : Guide des serpents d’Afrique occidentale. Savane et désert. IRD Editions, Paris, p. 1-226.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]