Denílson de Oliveira Araújo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denílson
Denílson de Oliveira Araújo 01.jpg
Biographie
Nom Denílson de Oliveira Araújo
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance 24 août 1977 (37 ans)
Lieu Diadema (Brésil)
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Milieu offensif / Ailier
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Brésil São Paulo FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-1998 Drapeau : Brésil São Paulo FC 110 (58)
1998-2005 Drapeau : Espagne Betis Séville 200 (33)
2000 Drapeau : Brésil Flamengo 11 (3)
2005-2006 Drapeau : France Bordeaux 33 (3)
2006-2007 Drapeau : Arabie saoudite Al Nasr Riyad 15 (7)
2007 Drapeau : États-Unis FC Dallas 9 (2)
2008 Drapeau : Brésil SE Palmeiras 40 (5)
2009 Drapeau : Brésil Itumbiara EC 1 (2)
2009 Drapeau : Viêt Nam Xi Măng Hải Phòng 1 (1)
2010 Drapeau : Grèce AO Kavala 0 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1996-2003 Drapeau : Brésil Brésil 61 (8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Denílson de Oliveira Araujo dit Denílson, né le 24 août 1977 à Diadema, est un footballeur brésilien. Il fut finaliste de la Coupe du monde 1998 puis vainqueur de la Coupe du monde 2002 avec l'équipe du Brésil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évoluant au poste de milieu de terrain offensif, Denilson se révèle au monde du football à l'occasion du Tournoi de France (compétition amicale réunissant l'Angleterre, le Brésil, la France et l'Italie) au printemps 1997.

Rapidement, Denilson acquiert la réputation de futur meilleur joueur du monde. Ce nouveau statut se concrétise un an plus tard par le transfert le plus cher de l'histoire du football à l'époque, en direction du club espagnol du Betis Séville (32 millions d'euros).

Mais en Andalousie, Denilson ne parviendra jamais à répondre aux immenses attentes que sa venue avait suscité.

Le 30 juin 2002, il joue la dernière minute de la finale de la Coupe du monde de football 2002 en remplaçant Ronaldo. Il se distingue notamment par une entrée en fanfare en laissant sur place, par une série de dribbles, deux joueurs allemands sur le côté gauche.

Au bout de huit saisons au Betis (entrecoupées d'un prêt à Flamengo), Denilson rejoint à l'été 2005 le club français des Girondins de Bordeaux où il tente de relancer sa carrière et de retrouver le contact avec l'équipe du Brésil. Pour l'anecdote, il marque un des buts les plus rapides du championnat de France de Ligue 1 contre Nice en 11 secondes.

En septembre 2006, un temps annoncé à Portsmouth, Middlesbrough, Trabzonspor et au Celtic Glasgow Denilson signe dans le club saoudien d'Al Nasr Riyad. Son salaire annuel est de 800 000 euros[1].

En août 2007, à 29 ans, il signe un contrat en faveur du FC Dallas, l'un des clubs majeurs de la Major League Soccer, le championnat américain de football.

Il rentra ensuite au Brésil au SE Palmeiras où il terminera la saison en inscrivant 3 buts, lors du mercato hivernal 2008/2009 il s'engage pour le club d'Itumbiara Esporte Clube en division 2 brésilienne où il est prêté 3 mois, Denilson a déclaré vouloir revenir en Europe à la fin de son prêt.

Il signe finalement le 1er juin 2009 un contrat avec le club vietnamien de Hai Phong. En une mi-temps jouée, il inscrit un magnifique coup-franc. Évoquant une blessure à une jambe, l’ancien Bordelais décide de mettre un terme à son contrat après seulement trois semaines et de rentrer au Brésil fin juin 2009. Officieusement, la raison est qu'il avait couché avec la fille du président du club.

Le 29 janvier 2010, Denilson signe un contrat de 2 ans et demi avec le club grec de l'AO Kavala[2]. Après 3 mois, et sans avoir joué le moindre match, le club résilie son contrat et il prend sa retraite de footballeur.

Il devient alors l'un des présentateurs vedettes de la chaîne brésilienne de télévision TV Bandeirantes commentant notamment plusieurs matches de la Coupe du monde 2010.

En 2012, lors d'une interview, il déclare alors que le seul regret de sa carrière est de ne pas avoir prolongé son contrat avec les Girondins de Bordeaux en 2006 et d'avoir privilégié l'aspect financier en partant en Arabie Saoudite[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]