Demons and Wizards (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Demons & Wizards est le premier album éponyme du groupe de power metal / heavy metal Demons & Wizards sorti en février 2000. Une édition limitée de cet album contient une reprise du morceau de Cream : "White Room". La version argentine du CD (NEMS Enterprises) comprend "White Room", ainsi que les demos de "Heaven Denies," "The Whistler," et "Tear Down the Wall." Le digipack européen (SPV) et le CD japonais (Victor Entertainment) incluent "White Room", ainsi qu'une morceau nommé "The Whistler (Alternate)" qui est musicalement le même que l'autre version, avec d'autres paroles.

Liste des morceaux[modifier | modifier le code]

  1. "Rites of Passage" – 0:54
  2. "Heaven Denies" – 5:20
  3. "Poor Man's Crusade" – 4:01
  4. "Fiddler on the Green" – 5:56
  5. "Blood On My Hands" – 4:46
  6. "Path of Glory" – 4:58
  7. "Winter of Souls" – 5:47
  8. "The Whistler" – 5:15
  9. "Tear Down the Wall" – 4:48
  10. "Gallows Pole" – 5:22
  11. "My Last Sunrise" – 4:43
  12. "Chant" – 0:54
  13. "White Room" – 5:10 (Limited Edition, Brazilian and Argentinian releases only)
  14. "Heaven Denies" (demo version) – 5:09 (Brazilian and Argentinian release only)
  15. "The Whistler" (demo version) – 5:21 (Brazilian and Argentinian release only)
  16. "Tear Down the Wall" (demo version) – 4:46 (Argentinian release only)

Références[modifier | modifier le code]

Cet album contient des thèmes familiers aux fans d'Iced Earth et Blind Guardian, avec des morceaux comme Heaven Denies, et Poor Man's Crusade. "Heaven Denies" est basé sur "Le Paradis Perdu" de Milton, à propos de la déchéance de Lucifer. "Blood on My Hands" est basé sur la version de Wagner de l'histoire de Sigfried, comme décrit dans le cycle de l'anneau. "Winter of Souls" par de la haine de Mordred pour son père, le Roi Arthur. Le morceau The Whistler est inspiré par le conte folklorique du Du joueur de flute de Hamelin. "Fiddler On The Green" fait référence à un accident de voiture, dont Hansi a été témoin ; quant à "Path Of Glory", cela traite d'une réflexion sur la vie après la mort Les trois derniers morceaux constituent une trilogie parlant d'une divinité qui crée puis détruit son propre univers.

Liens externes[modifier | modifier le code]