Demi-tarif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Demi-tarif est un film français écrit et réalisé par Isild Le Besco et sorti en 2003.

Isild Le Besco avait 16 ans quand elle a écrit le scénario.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Demi-tarif relate la vie d'une fratrie de trois enfants vivant seuls dans un appartement. Leur mère s'est absentée pendant plusieurs mois et ils doivent se débrouiller seuls. Ils n'aiment pas aller à l'école. Ils n'aiment pas dormir quand la ville dort. Ils aiment se promener dans Paris la nuit. Ils aiment aller au cinéma. Ils jouent à être des princes ou des princesses. Ils aiment sortir et vivre nus la nuit pour attraper froid. Ils aiment chiper des pommes ou des bonbons. Ils s'inventent une vie loin du monde des adultes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Film couleur de 62 minutes
  • Écrit, monté et réalisé par Isild Le Besco
  • Production: Karedas
  • Directeur photo : Jowan Le Besco
  • Le film a été distribué lors de sa sortie par Karedas puis par Tamasa Distribution

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Primée pour son premier scénario Demi-tarif au Festival du Film de Paris 2000 Prix Junior du meilleur scénario - Festival de Paris
  • Prix Spécial du Jury - European First Film Festival Angers
  • Prix PROCIREP - European First Film Festival Angers
  • Special Price of Jury - International Festival of Seoul
  • Grand Prix du Jury - Crossing Europe Festival

Réception critique[modifier | modifier le code]

La presse voit en ce film la nouvelle « Nouvelle Vague » et salue une mise en scène âpre et sans artifice et une direction d’acteurs exceptionnelle. Isild Le Besco a créé un dispositif pour faire jouer les enfants avec le plus grand naturel à tel point que certains spectateurs croient à un reportage et s’indignent de l’abandon infligé aux enfants ![réf. nécessaire]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Plusieurs producteurs lui proposent de produire le film à condition qu’un réalisateur confirmé prenne ce scénario mais Isild, qui tient à réaliser elle-même ce film très personnel, refuse et tient bon jusqu’à ce qu’elle obtienne son propre financement.

Tourné dans l’urgence, avec très peu de moyens, ce film devient un film culte[réf. nécessaire] et rafle plusieurs prix en France ou à l'étranger et est sélectionné dans plus de 50 festivals.

Tourné en caméra légère puis kinescopé, le film montre une grande liberté de ton.

Tourné avec une petite caméra DV, cette première fiction d'Isild Le Besco pose un regard singulier sur l'enfance. La voix émouvante de la réalisatrice accompagne les gamins dans leur univers poétique.

Lieux du tournage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Filmographie du naturisme.

Liens externes[modifier | modifier le code]