Demain dès l'aube... (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Demain, dès l'aube...

Réalisation Denis Dercourt
Scénario Denis Dercourt
Jacques Sotty (collaboration)
Acteurs principaux
Pays d’origine France
Sortie 2009
Durée 100 minutes (1 h 40)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Demain dès l'aube... est un film français réalisé par Denis Dercourt en 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mathieu Guibert est un pianiste réputé, sa mère est malade et doit faire un séjour à l’hôpital. II décide de quitter un temps sa femme (qui est aussi son agent) et son fils afin de s’occuper de sa mère. Celle-ci lui demande de veiller sur Paul, son petit frère un peu perturbé et surtout asocial. Paul est passionné par les batailles historiques qu’il vit au travers de « jeux de rôles ». Il retrouve régulièrement, en pleine forêt, les membres de ce « jeu de rôle » qui rejouent grandeur nature les guerres napoléoniennes, notamment la Bataille de Wagram.

Paul réussit à convaincre Mathieu de l’accompagner dans ses activités "historiques". S’il accepte, c’est tout d’abord pour surveiller son frère. Il se laisse prendre au jeu entre les soirées napoléoniennes dans d’immenses manoirs où on l’entend jouer du pianoforte, les bivouacs en forêt et les duels pour laver son honneur. Il est pris au piège et tente de sortir de ce monde régi par des règles et des conventions très strictes…

Polémique autour de l'image du jeu de rôle[modifier | modifier le code]

La Fédération française de jeu de rôle et la Fédération française de jeu de rôle grandeur nature ont publié un communiqué de presse commun afin de signaler les risques d'amalgame entre la vision du jeu de rôle présentée dans le film (où cette pratique est dépeinte avec des dérives sectaires et psychologiques importantes), et la réalité de ce loisir : « Demain dès l'Aube... est une œuvre de fiction, éloignée de la réalité du Jeu de Rôle ; puisque ce film alerte sur le risque de confondre réalité et fiction, nous invitons les spectateurs à être en effet vigilants et à ne pas prendre la fiction du film pour la réalité du jeu de rôle. Les Fédérations sont à la disposition de tous pour présenter leurs activités et communiquer toutes les informations utiles[1]. »

Le jeu de rôles n'est pas le thème principal dans ce film, contrairement à ce qui est dit, mais il s'agit de reconstitution historique.

À l'occasion de la sortie belge du film, le 2 septembre 2009, Be Larp, la Fédération belge du jeu de rôles grandeur nature a également publié un communiqué adressé à la presse[2]. Suite à ce communiqué et à l'occasion d'une émission sur la Première (radio publique francophone belge du groupe RTBF), le réalisateur, Denis Dercourt, a reconnu que son film entretenait une confusion qui n'a pas lieu d'être entre son sujet et les jeux de rôles[3], confusion alimentée par sa volonté de changer le terme de « reconstituteurs » par celui de « joueurs ». Denis Dercourt reconnaît d'ailleurs dans cette interview que ce qui est dépeint à l'écran l'a été pour des « besoins de narration ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Le communiqué de presse sur le site de la fédération française de jeu de rôle.
  2. [PDF] Le communiqué de presse sur le site de Be Larp.
  3. Émission du 02/09/2009 : Bonjour quand même animée par Jean-Pierre Hautier

Liens externes[modifier | modifier le code]