Delta Cassiopeiae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 01h 25m 49.0s, +60° 14′ 07.5″

δ Cassiopeiae

Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de Delta Cassiopeiae dans la constellation de Cassiopée.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 01h 25m 49,0s[1]
Déclinaison +60° 14′ 07,5″[1]
Constellation Cassiopée
Magnitude apparente +2 66[1]
Distance 99 4 ± 1 9[2] al
(30 5 ± 0 6[2] pc)
Type spectral A5III-IV ou A5Vv SB
(selon les sources)

Autres désignations

δ Cas (Bayer), 37 Cas (Flamsteed), HR 403, HD 8538, BD+59 248, FK5 48, HIP 6686, SAO 22268, GC 1715, CCDM 01259 +6014[3].

Delta Cassiopeiae (δ Cas / δ Cassiopeiae) est une étoile située dans la constellation de Cassiopée. Elle est également connue sous les noms traditionnels de Ksora, Rucba, Rukba, Rucha et Ruchbah (de l'arabe ركبة, rukbah, signifiant « genou »)[1]. Elle partage ce dernier nom avec ε Cas et celui de Rucba avec α Sag. En astronomie chinoise, cette étoile fait partie de l'astérisme Gedao, représentant une route escarpée traversant un territoire montagneux.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Delta Cassiopeiae est une binaire à éclipses d'une période de 759 jours[4]. Sa magnitude apparente varie entre +2,68 et +2,74 au cours de sa période[4].

D'un type spectral A5III-IV ou A5Vv SB (les sources diffèrent sur ce point), il s'agit d'une étoile blanche, distante d'environ 100 années-lumière de la Terre[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d N. D. Kostjuk, « HD-DM-GC-HR-HIP-Bayer-Flamsteed Cross Index », Centre de données astronomiques de Strasbourg,‎ 2005 (consulté le 28 février 2007)
  2. a, b et c ESA, « The Hipparcos Main Catalogue », Centre de données astronomiques de Strasbourg,‎ 1997 (consulté le 28 février 2007)
  3. Jean Dommanget & Omer Nys, « Catalogue des composantes d'étoiles doubles et multiples », Centre de données astronomiques de Strasbourg,‎ 1994 (consulté le 28 février 2007)
  4. a et b N.N. Samus, O.V. Durlevich, et al., « General Catalogue of Variable Stars », Institut astronomique de Sternberg, Université de Moscou,‎ 2004 (consulté le 28 février 2007)