Delphinium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le genre Delphinium, les Dauphinelles ou Pieds-d'alouette, regroupe plus de 350 espèces de plantes herbacées généralement vivaces, rarement annuelles ou bisannuelles, de la famille des Renonculacées. Elles sont surtout originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord, mais on en retrouve aussi quelques espèces dans les hautes montagnes d'Afrique équatoriale.

Elles partagent leurs noms communs avec le genre voisin Consolida qui regroupe les plantes dont les fruits ne sont constitués que d'un seul follicule.

En 2011, grâce à une étude phylogénétique, Florian Jabbour et Susanne S. Renner ont montré que les genres Consolida et Aconitella devaient être regroupés au genre Delphinium[1].

Description[modifier | modifier le code]

Delphinium ceratophorum

Les feuilles sont profondément découpées en 3 à 7 lobes pointus et dentés.

La hampe florale est dressée et sa hauteur varie beaucoup selon les espèces, de 10 cm chez certaines espèces alpines jusqu'à 2 m chez les grandes espèces des prairies. Les fleurs sont rassemblées en racème ou en corymbe et sont de couleur violette, bleue, rouge, jaune ou blanche. Les fleurs sont bisexuées et zygomorphes. Elles comportent cinq sépales pétaloïdes, dont celui du haut se prolonge par un éperon, ainsi que quatre pétales libres, sessiles, dont les deux supérieurs portent un éperon nectarifère.

Le fruit comporte de 3 à 5 follicules, contenant de petites graines d'un noir brillant. Les plantes fleurissent de la fin du printemps à la fin de l'été, et sont pollinisées par les papillons et les bourdons.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Dauphinelle cultivée

Le nom latin « Delphinium » et son dérivé français « dauphinelle » vient de Dioscoride et décrit la forme du bouton floral, qui ressemblerait au rostre du dauphin.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Près de la moitié des espèces de dauphinelles sont originaires de Chine. L'Europe compte environ 25 espèces. Beaucoup de dauphinelles ont des aires de répartition très restreintes et plusieurs sont sur la liste des espèces menacées.

Culture et utilisation[modifier | modifier le code]

Plusieurs espèces sont cultivées comme plantes d'ornement et de nombreux cultivars ont été sélectionnés pour leurs épis de fleurs denses et voyants.

Toutes les parties de la plante contiennent l'alcaloïde delphinine ainsi que d'autres alcaloïdes diterpéniques et sont très toxiques, provoquant des vomissements lorsqu'ils sont ingérés et même la mort à forte dose. À faible dose, des extraits de cette plante ont été utilisés en phytothérapie. Le jus des fleurs mélangé à de l'alun donne une encre bleue.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon "The Plant List"[2] 23 août 2012

Espèces aux noms synonymes, obsolètes et leurs taxons de référence[modifier | modifier le code]

( En cours)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Florian Jabbour et Suzanne S. Renner, « Consolida and Aconitella are an annual clade of Delphinium (Ranunculaceae) that diversified in the Mediterranean basin and the Irano-Turanian region », Taxon, vol. 60, no 4,‎ août 2011, p. 1029–1040 (lire en ligne)
  2. http://www.theplantlist.org/tpl/search?q=DELPHINIUM

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :