Delage D8-120

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Delage D8-120
Delage D8-120
Delage D8-120 coach Aérosport (Simon Davison).

Marque Drapeau : France Delahaye - Delage
Années de production 1936 - 1939
Classe 24 et 27 CV
Usine(s) d’assemblage Paris 13ème
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 8 cylindres en ligne
Cylindrée D8-120 : 4 302 cm3
D8-120 S : 4 743 cm3
Puissance maximale 120 ch
Transmission Propulsion, Cotal 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 900 kg
Vitesse maximale 155 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Multiples coachs et cabriolets
Dimensions
Empattement 3 350 mm
Chronologie des modèles
Précédent Delage D8 Aucun Suivant

La Delage D8-120 est un modèle automobile de grand luxe de la marque Delage fabriquée entre 1936 et 1939 par Delahaye.

Historique[modifier | modifier le code]

Basée sur un châssis court, la D8-120 est la version sport de la D8-100.

La D8-120 est la dernière Delage à moteur 8 cylindres. Celui-ci a été conçu par Delahaye.

Présentée pour la première fois au Salon de Paris 1936 sous la forme d'un coach Aérosport sans montant central dû au carrossier Letourneur et Marchand, la D8-120 est l'une des plus belles Delage.

En février 1937, apparaît une deuxième génération conservant le même style mais plus large et plus basse avec des marchepieds séparés et utilisant un châssis surbaissé et allégé.

Au salon, est exposé un exemplaire effilé unique réalisé par Pourtout [1].

Début 1938, la D8-120 est remplacée par la D8-120 S dont la cylindrée est portée à 4 743 cm3 (27 CV).

À cause de la guerre, la fabrication cesse définitivement. Certains châssis ne seront carrossés qu'après la Libération.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La carrosserie française, du style au design, par Serge Bellu, éditions E.T.A.I., 2007. (ISBN 978-2-7268-8716-5)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Delage. La belle voiture française, par Daniel Cabart et Claude Rouxel, éditions E.T.A.I., 2005. (ISBN 2-7268-9432-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :