Dekopon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dekopon
Image illustrative de l'article Dekopon
Dekopon

Autre nom デコポン
Lieu d’origine Japon
Place dans le service Fruit

Dekopon (デコポン?) est un fruit du genre citrus doux et sans pépins, fruit de l'hybridation des variétés Kiyomi et ponkan (Nakano no.3), développé au Japon en 1972[1],[2]. À l'origine marque déposé, dekopon est devenu par antonomase un nom commun utilisé pour désigner toutes les différentes marques sous lesquelles sont commercialisées le fruit ; le nom officiel générique est cependant (不知火, shiranuhi ou shiranui?)[1],[2]. Le "véritable" depokon se distingue par son goût doux, sa grande taille et sa large protubérance au sommet du fruit.

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom est le plus probablement issu de la contraction entre le mot deko (凸, デコ; convexe) en référence à sa protubérance et le mot pon dans ponkan (ポンカン; un des fruits duquel il est dérivé) créant ainsi (デコポン)[3].

Beaucoup de marques ont été introduites pour désigner le fruit pendant la période ou dekopon était une marque en provenance de Kumamoto. Par exemple, himepon était le nom des fruits produits dans la préfecture d'Ehime. Ceux produits dans la préfecture d'Hiroshima était connus sous le nom d' hiropon. Cependant, un accord a été trouvé pour que chacun puisse utiliser le nom dekopon moyennant finance, le nom a été progressivement adopté pour l'ensemble des fruits produits au Japon[3].


Cultivation[modifier | modifier le code]

Les fruits sont généralement cultivés dans de grandes serres pour les maintenir à une température constante. Ils sont dans ce cas récoltés de décembre à février (hiver au Japon). Dans le cas d'une culture en plein air, ils sont récoltés de mars à avril [4]. Après récolte, les dekopon sont conservés pendant 20 à 40 jour pour faire baisser le niveau d'acide citrique dans le fruit et faire augmenter celui de sucre, pour obtenir des fruits plus attrayant pour le consommateur. Seuls les produits avec un taux de sucre au moins égal à 13°Bx et d'acide citrique sous 1.0% peuvent être vendus sous le nom de depokon[5].

Aire de culture des différents citrus en 2006 (hectares)[6],[7]
No. Variety Area under cultivation
1 Mikan 46,001 (64.3%)
2 Iyokan 4,677 (6.5%)
3 Dekopon 3,068 (4.3%)
4 Natsumikan 2,800 (3.9%)
5 Ponkan 2,260 (3.2%)
Total 71,515 (100%)


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) « Shiranuhi (不知火) », National Institute of Fruit Tree Science
  2. a et b (ja) Ryoji Matsumoto, « 'Shiranuhi', A late-maturing Citrus Cultivar », Bulletin of National Institute of Fruit Tree Science, National Institute of Fruit Tree Science, vol. 35,‎ 2001, p. 115–120 (lire en ligne)
  3. a et b « Dekopon », The Japan Times,‎ Jan. 22, 2009
  4. (ja) « Dekopon », Maruka-ishikawa
  5. (ja) « Dekopon », Zen-Noh (National Federation of Agricultural Cooperative Associations),‎ janvier 2009, p. 2–5
  6. (ja) « 2006 The area under cultivation of Mikan », National Institute of Fruit Tree Science
  7. (ja) « 2006 The area under cultivation of Citrus (except for Mikan) », National Institute of Fruit Tree Science