Anolis equestris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Deiroptyx equestris)
Aller à : navigation, rechercher

Anolis equestris

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Anolis equestris

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Iguania
Famille Dactyloidae
Genre Anolis

Nom binominal

Anolis equestris
Merrem, 1820

Synonymes

  • Deiroptyx equestris (Merrem, 1820)
  • Deiroptyx equestris equestris (Merrem, 1820)
  • Anolius rhodolaemus Bell, 1827
  • Deiroptyx equestris thomasi (Schwartz, 1958)
  • Deiroptyx equestris buidei (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris juraguensis (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris persparsus (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris verreonensis (Schwartz & Garrido, 1972)
  • Deiroptyx equestris potior (Schwartz & Thomas, 1975)
  • Deiroptyx equestris cincoleguas (Garrido, 1981)
  • Deiroptyx equestris brujensis (Garrido, 2001)
  • Deiroptyx equestris cyaneus (Garrido & Estrada, 2001)
  • Deiroptyx equestris sabinalensis (Garrido & Moreno, 2001)

Anolis equestris, l'Anolis chevalier, est une espèce de sauriens de la famille des Dactyloidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originellement endémique de Cuba[1].

Elle a été introduite en Floride et à Hawaï aux États-Unis.

Description[modifier | modifier le code]

Deiroptyx equestris
Deiroptyx equestris
Deiroptyx equestris

C'est le plus grand représentant de la famille des Dactyloidae, pouvant atteindre 50 cm avec une queue faisait un tiers du corps. Il a un aspect élancé, avec une tête fine, longue, et un museau assez pointu. Les yeux sont proéminents. Ces lézards sont capables de sauter à des longueurs de l'ordre de 50 cm et en moyenne pèsent environ 50 g[2].

Éthologie[modifier | modifier le code]

C'est un animal diurne et arboricole, qui chasse divers insectes et autres arthropodes mais peut aussi chasser de petits reptiles et de petits mammifères.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (3 janvier 2013)[3] :

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Garrido, 1981 : Nueva subespecie de Anolis equestris (Sauria: Iguanidae) para Cuba, con comentarios sobre la distribución y afinidades de otras poblaciones del complejo. Poeyana, no 232, p. 1-15.
  • Garrido, Moreno & Estrada, 2001 : Subespecies nuevas de reptiles del complejo Anolis equestris (Lacertilia: Iguanidae) para los cayos Las Brujas y Sabinal, Archipelago deSabana-Camaguey, Cuba. Solenodon, vol. 1, p. 55-65.
  • Merrem, 1820 : Versuch eines Systems der Amphibien I (Tentamen Systematis Amphibiorum). J. C. Krieger, Marburg, p. 1-191 (texte intégral).
  • Schwartz, 1958 : A new subspecies of Anolis equestris from Eastern Cuba. Herpetologica, vol. 14, p. 1-7.
  • Schwartz & Garrido, 1972 : The lizards of the Anolis equestris complex in Cuba. Studies on the fauna of Curaçao and other Caribbean islands, vol. 39, no 134, p. 1-86.
  • Schwartz & Thomas, 1975 : A check-list of West Indian amphibians and reptiles. Carnegie Museum of Natural History Special Publication, no 1, p. 1-216.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Toro, Herrel & Irschick, 2004 : The evolution of jumping performance in Caribbean Anolis lizards: solutions to biomechanical trade-offs. The American Ntauralist, vol. 163, no 6, p. 844-856 (texte intégral) (en)
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 3 janvier 2013