Deirdre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deirdre ou Derdriu, dont le nom signifie « Douleur », est une jeune fille à la beauté tragique de la mythologie celtique irlandaise. Sa légende appartient au Cycle d'Ulster, elle est décrite dans le Longes mac nUislenn.

Le mythe[modifier | modifier le code]

Les pleurs de Deirdre, gravure de J.H.F. Bacon (1905).

Deirdre est l'enfant du barde Fedelmid, qui vit à la cour du roi Conchobar Mac Nessa. Des faits étranges entourent sa naissance. Lors d'un festin, tous les guerriers entendent un cri déchirant qui les fait se précipiter en armes : c'est le bébé encore dans le ventre de sa mère qui l'a poussé. Le druide Cathbad prophétise l'arrivée d'une adorable fillette, si belle que beaucoup de sang sera versé à cause d'elle. À sa naissance, il réitère ses prédictions.

Tous veulent tuer l'enfant, mais Conchobar s'y oppose car il compte l'épouser quand elle aura grandi.

Effectivement, elle devient aussi belle que le druide l'avait annoncé, mais elle a fort peu d'attirance pour le vieux roi. Elle lui préfère sans doute Noise. Celui-ci repousse d'abord les avances de Deirdre sachant qu'elle est promise au roi Conchobar . Mais la belle Deidre lui jette alors un sort (geis) qui l'oblige à l'enlever. Aidé de ses deux frères, Noise s'enfuit avec sa belle au royaume d'Alba. Ils vivent de la chasse, à l'écart dans une forêt puis se placent sous la protection du roi du pays. L'intendant remarque Deirdre et son roi le charge de lui faire la cour en secret, en son nom. Et la coquette se plaît au jeu jusqu'à ce qu'elle découvre que le roi va faire assassiner son époux.

Nouvelle fuite, nouvelle errance. Conchobar envoie Fergus chercher Deirdre, Noise et ses frères, mais leur roman d'amour a ému le cœur de beaucoup d'Irlandais. Seuls la ruse et le pouvoir magique de Cathbad vont triompher. Tous les partisans de Deirdre sont exterminés, son époux a la tête tranchée, la guerre civile déchire l'Irlande, mais Conchobar peut enfin jouir de sa promise, pendant un an.

Au bout de cette année, il la donne au bourreau de Noise, Eogan Duntracht. C'en est trop pour Deirdre, et elle se jette dans le vide alors que le char l'emmene auprès de son nouveau mari.

Un pin poussa sur chacune des tombes de Noise et de Deirdre et les deux arbres finirent par s'entremêler pour n'en former qu'un.

Deirdre dans la littérature[modifier | modifier le code]

Quatre pièces sont basées sur l'histoire de Deirdre :

Un roman de James Stephens, intitulé Deirdre (1923) raconte lui aussi ce mythe.

Article connexe[modifier | modifier le code]