Deir ez-Zor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deir ez-Zor ou Deir-Zor
(ar) دير الزور(hy) Դեր Զոր
Place du 8-Mars
Place du 8-Mars
Administration
Pays Syrie Syrie
Muhafazah Deir ez-Zor
Démographie
Population 283 434 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 35° 20′ 00″ N 40° 09′ 00″ E / 35.3333333, 40.15 ()35° 20′ 00″ Nord 40° 09′ 00″ Est / 35.3333333, 40.15 ()  
Altitude 210 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Syrie

Voir sur la carte Syrie administrative
City locator 12.svg
Deir ez-Zor ou Deir-Zor

Deir ez-Zor (arabe : دير الزور ; arménien : Դեր Զոր ou Der Zor) est une ville de Syrie située sur les rives de l'Euphrate ; elle est la capitale de la province du même nom, à 450 km de Damas[1]. Elle a une population d’environ 133 000 habitants (estimation de 1994). C'est une ville agricole prospère.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est désertique, et la ville souffre de faibles précipitations et de tempêtes de sable, ainsi que, avant la construction du barrage de l'Euphrate, de crues et d’inondations. Actuellement les problématiques de la ville sont principalement la pollution du fleuve et la désertification.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1915-1916, Deir-es-Zor fut une destination majeure d'extermination durant le génocide des Arméniens[2]. Un mémorial commémorant les événements tragiques a été érigé dans la ville.

En avril 2012, l'église des franciscains a été rasée par les combats de la Guerre civile syrienne[3].

Population[modifier | modifier le code]

La majorité de la population est arabe avec la présence de Kurdes et d'Arméniens. Une grande partie de la population arabe vit dans un système tribal ; les tribus les plus connues sont les tribus de Baqara, Oqeidat et Bani Madlej, installées dans la région durant les XIXe et XXe siècles, principalement après la découverte de pétrole et d'autre ressources naturelles, ce qui activa le marché du travail.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la ville aujourd'hui se base principalement sur l'agriculture du coton et du blé, aidée par une terre fertile qui entoure la ville et qui longe l'Euphrate, ainsi que l'exploitation de ressources naturelles comme le pétrole, le ciment et le sel. Une industrialisation forte est présente pour transformer les produits agricoles et les ressources naturelles ; elle se fait dans de grande structure étatique dans une zone industrielle spécifique au gouvernorat.

La ville est un pôle touristique également, avec la présence de nombreux sites historiques dans la région, mais la faiblesse des services touristiques et le climat rude empêchent un fort développement du tourisme. L'une des attractions de la ville, hormis les nombreux souks et le musée archéologique et artisanal, un pont suspendu piétonnier construit par les Français en 1924, le « pont des Français », est une véritable fierté locale et lieu de toutes les rencontres.

Transport[modifier | modifier le code]

La ville possède un aéroport : l'aéroport de Deir ez-Zor.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La ville abrite le musée archéologique de Deir ez-Zor, connu pour présenter de nombreux objets découverts dans la région, notamment la majorité des tablettes en argile mésopotamienne en provenance du site proche de Mari.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :