Deir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Al Deir, « le Monastère », sur les hauteurs dominant Pétra. On remarque la présence d'un homme tout en haut du monument, légèrement sur la droite.

30° 20′ 12″ N 35° 26′ 09″ E / 30.3367, 35.4358 () Le Deir (de l'arabe al-Deir, « le monastère ») est l'un des bâtiments les plus connus et le plus grand de la cité antique de Pétra en Jordanie. Il ressemble fortement au Khazneh, bien que sa façade soit moins ornée.

Description[modifier | modifier le code]

Sa façade de 45 m de large sur 42 m de haut semble lié à un rite funéraire[1], probablement celui du roi nabatéen Obodas Ier divinisé[1] qui accéda au trône en -96. Une imposante urne funéraire de 9 m de haut[1] se trouve à son sommet et est accessible par un escalier. Par la suite, le bâtiment sera réutilisé par les Chrétiens comme monastère, ce qui lui vaut son nom actuel[2].

L'intérieur est composé d'une grande pièce au fond de laquelle se trouve un podium accessible par un petit escalier.

L'arrivée devant le monastère se fait via un escalier de 800 marches taillé dans la roche[2].

Ce monument est protégé car depuis le 6 décembre 1985, le site de Pétra est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le site apparait dans le film Transformers 2 : la Revanche (2009)[3], où il est supposé se trouver en Égypte.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Augé et Jean-Marie Dentzer, Pétra, la cité des caravanes, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard / Archéologie »,‎ avril 1999 (réimpr. 2001, 2004, 2006), 96 p. (ISBN 2-07-053428-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christian Augé et Jean-Marie Dentzer, Pétra, la cité des caravanes, Gallimard, 1999.
  2. a et b cliolamuse.com
  3. Transformers: Revenge of the Fallen (2009) - "Plot hole", sur moviemistakes.com. Consulté le 17 novembre 2013.