Australian Signals Directorate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Defence Signals Directorate)
Aller à : navigation, rechercher
Defence Signals Directorate
Création 12 novembre 1947
Juridiction Commonwealth of Australia
Siège Drapeau de l'Australie Canberra
Coordonnées 35° 17′ 43″ S 149° 08′ 55″ E / -35.2952, 149.148735° 17′ 43″ S 149° 08′ 55″ E / -35.2952, 149.1487  
Activité(s) Renseignement d'origine électromagnétique
Agence mère Département de la Défense (Australie)
Site web [http:/asd.gov.au]

L'Australian Signals Directorate (ASD) est un service de renseignement de l'Australie. Il est responsable du renseignement et de la sécurité électronique des transmissions de la défense, des affaires étrangères et du gouvernement australien et dépend du département de la Défense de cette nation.

Membre de l'alliance UKUSA, ce service est l'un des services contributeurs du réseau Echelon.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1941, durant la Seconde Guerre mondiale, l'Australie crée le Special Intelligence Bureau (SIB) qui est chargé des renseignements électroniques puis plusieurs services de cryptographie sont fondés pour l'épauler, dont le Central Bureau.

En 1947, ces différents services ont été fusionnés dans le Defence Signals Bureau (DSB). Il est renommé Defence Signals Branch en 1949, puis Defence Signals Division (DSD) en 1964. En octobre 1977, le gouvernement australien révèle officiellement son existence et le transforme en Defence Signals Directorate (DSD)[1]. En avril 2013 il est renommé Australian Signals Directorate (ASD) pour mieux refléter son rôle critique en soutien de la sécurité nationale australienne[2].

Partenaires[modifier | modifier le code]

L'ASD maintient des relations étroites, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec ses homologues étrangers, plus particulièrement avec ses partenaires du réseau Echelon :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Services de renseignements partenaires dans le cadre du traité UKUSA :

  • NSA (National Security Agency) pour les États-Unis ;
  • GCSB (Government Communications Security Bureau) pour la Nouvelle-Zélande ;
  • CSTC (Centre de la sécurité des télécommunications Canada) pour le Canada ;
  • GCHQ (Government Communications Headquarters) pour le Royaume-Uni ;

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) History: ASD Australian Signals Directorate sur le site officiel de l'ASD, consulté le 23 octobre 2013
  2. Prime Minister and Minister for Defence – Joint Media Release – 2013 Defence White Paper: Renaming the Defence Signals Directorate and the Defence Imagery and Geospatial Organisation [lire en ligne]