Deep image

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deep image (« Image profonde ») est un terme inventé par les poètes Jerome Rothenberg (en) et Robert Kelly lors de la deuxième publication du magazine Trobar en 1961[1],[2]; ils l'utilisèrent pour décrire la poésie écrite par eux-mêmes, par Diane Wakoski (en) et Clayton Eshleman (en).

En créant ce terme Jerome Rothenberg s'est inspiré du Cante jondo (« Chant profond ») présent dans l'œuvre de Federico García Lorca et dans la théorie symboliste des correspondances.

En règle générale, les poèmes d'image profonde sont sonores, stylisés, et héroïques quant à leur tonalité. Les poèmes les plus longs s'apparentent à une liste d'images indépendantes.

La façon dont Jérome Rothenberg et Robert Kelly définirent l'image profonde fut de courte durée.

L'idée fut reprise plus tard par Robert Bly et d'autres poètes comme Galway Kinnell (en) et James Wright (poet) (en), dans une expression plus concrète et moins abstraite, laissant aux images leur libre cours. Et tout en laissant à leur développement leur signification. Ce nouveau style Deep Image devint narratif et quelquefois lyrique.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Leaping Into the Unknown: The Poetics of Robert Bly's Deep Image
  2. Le terme est employé pour la première fois dans l'essai de Robert Kelly "Notes on the Poetry of Deep Image" Trobar 2, voir Ullman, Leslie, “Deep Imagists: The Subconscious as Medium” (.

Bibliographie[modifier | modifier le code]