Deejaying

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Disc jockey.

Le Deejaying ou le toasting désigne un artiste vocal parlant ou chantant généralement de façon monotone sur un rythme ou un battement. Les textes peuvent être écrits ou improvisés et certains mots coupés ou doublés dans les phrases afin de caler les phrases. Le toasting a été utilisé dans plusieurs traditions africaines, notamment par les griots. On peut dire que la coutume s'est exportée en Jamaïque par l'ascendance africaine et musicalement par l'empreinte des rasta sur la musique jamaïcaine. L'exercice de chant parlé qu'est le deejaying a énormément influencé le Hip-hop et donné le développement du MCing

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la Jamaïque des années cinquante, le rôle des deejays était d'animer les sound systems en commentant les chansons lancées par le selecter. Il pouvait présenter le titre ou lancer des interjections durant la lecture.
Au fur et à mesure, le style ska et reggae à l'instar du jazz, commencèrent à voir naitre des artistes qui chantaient de manière énergique avec une vigueur croissante du début à la fin de la phrase et une mise en avant des mots par un procédé d'à-coup avec parfois des onomatopées comme dans le scat. L'exploitation de ce potentiel musical se fit d'abord dans les sound systems, où ils pouvaient toaster sur les versions instrumentale des hits.
Ces chanteurs sont progressivement devenus des artistes vocaux à part entière créant ainsi des albums seuls en collaborations avec des backing bands. On voit même apparaitre des genres intermédiaires comme le singjay, mélange de toasting et de chant. Le développement des styles rub-a-dub, dancehall reggae et ragga a engendré une forte augmentation du nombre de toasters qui se mélange désormais même au hip-hop.

Le sens des mots[modifier | modifier le code]

Le terme toaster est le terme anglais désignant une « personne qui chante en faisant sauter les mots », il fut donné par analogie avec les tartines éjectées d'un grille-pain en fin de cuisson. Le deejay signifiait un chanteur qui pose un texte sur un son (appelé riddim dans le milieu) le terme évolua avec erreur puisqu'il désigne à force, celui qui mixe les sons ou les chansons c'est-à-dire le Disc jockey. Le développement des musiques électroniques et notamment du hip-hop (surtout le deejaying) ont fortement contribué à la diffusion de la maladresse.

Les mots dérivés[modifier | modifier le code]

Par néologisme, on dit de la personne qu'elle toaste lors de sa performance. Son exercice étant le toasting.