Decimus Rusticus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Decimus Rusticus (c.370 – avant 423), préfet du prétoire des Gaules en 409-411.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il épouse avant l'an 400 Artemia, la fille d'Artemia de Clermont-Ferrand, avec qui il a un fils qui deviendra vicaire[1] d'une province en Gaule sous le père de Sidoine Apollinaire entre 423 et 448 et plus probablement en 448 quand le père de Sidoine devient préfet du prétoire des Gaules. Ce fils se marie avec Tullia de Lyon, fille d'Eucherius de Lyon. Ils ont un fils appelé Aquilinus, aristocrate lyonnais ami de Sidoine Apollinaire, qui aura lui-même deux fils : Rusticus et Viventolius tous les deux archevêques de Lyon, l'un en 494 et l'autre en 514 ou 517.

Préfet des Gaules[modifier | modifier le code]

Decimus Rusticus est l’un des responsable du retrait des troupes romaines des îles britanniques. Après avoir été maître des offices, il succède en 409 comme préfet du prétoire des Gaules à son ami Apollinaire, le grand-père de Sidoine Apollinaire, à l’époque où Constantin se proclame empereur. Ayant pris parti un temps pour ce nouvel empereur, Decimus l’abandonne en 411 après la prise d'Arles pour suivre avec de nombreux autres gallo-romains, l’aventure de l’usurpateur Jovin. Après l'échec de ce dernier, il est capturé en Auvergne par les troupes de l’empereur Honorius et mis à mort[2].

Dès 411 ou 412, il est remplacé comme préfet des Gaules par Caius Posthumus Dardanus qui exécutera Jovin en 413 avant de diriger une sévère répression contre les aristocrates gallo-romains qui avaient suivi cet usurpateur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans l'organisation de l'Empire romain à partir de Dioclétien, le vicaire est le responsable d'un diocèse, ensemble de provinces. Il est donc le supérieur des gouverneurs et le subordonné du préfet du prétoire.
  2. Grégoire de Tours - Histoire des Francs (Livre second - De la mort de saint Martin à celle de Clovis Ier (397 – 511))ici :
    [409] ... Constans et Décimus Rusticus, devenu préfet des Gaules de maître des offices qu’il était auparavant, après avoir envoyé Édobie vers les Germains, marchèrent vers les Gaules avec les Francs, les Allemands et toutes leurs troupes, projetant de retourner bientôt auprès de Constantin. De même, lorsqu’il raconte que Constantin était assiégé, l’historien dit : A peine quatre mois s’étaient écoulés depuis que Constantin était assiégé, lorsque tout à coup des messagers venus de la Gaule ultérieure annoncèrent que Jovin s’était revêtu des ornements royaux
    [411, à Mayence], et qu’accompagné des Bourguignons, des Allemands, des Francs et des Alains, il menaçait les assiégeants avec toute son armée. Les assiégeants pressèrent le siège, et Constantin ouvrit les portes de la ville et se rendit. Conduit aussitôt vers l’Italie, il fut décapité sur les bords du Mincio, par des exécuteurs que le prince envoya au-devant de lui. Le même historien dit ensuite : Dans le même temps le préfet du tyran Decimus Rusticus, Agroëtius, qui avait été chef des secrétaires de Jovin ; et un grand nombre de nobles, étant tombés, en Auvergne, entre les mains des généraux d’Honorius, subirent un rigoureux supplice.