Decay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Decay.

Decay

Réalisation Luke Thompson
Scénario Michael Mazur
Luke Thompson
Burton De Wilde
Acteurs principaux
Sociétés de production Luke Thompson*
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film d'horreur
Sortie 2012
Durée 75 minutes[1]

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Decay est un film d'horreur créé par Luke Thompson en 2012, l'action se déroule au sein même du LHC Large Hadron Collider en Suisse[2],[3]. Le film a été créé sur un budget d'environ 3 000 $ et a été filmé sur une période de deux ans par Thompson et ses collègues physiciens[4]. Le film est sorti en téléchargement gratuit sous licence Creative Commons (CC-BY-NC-ND)[5]. Decay est sorti le 29 novembre 2012 et tourne autour de l'idée du LHC transformant des scientifiques en zombies[6].

Thompson, doctorant de physique, a l'idée du film un jour que, marchant dans un tunnel de maintenance du CERN, il se dit que ce serait un endroit intéressant pour un film d'horreur[5]. Dans une interview à Wired, il déclare que le film a d'abord été conçu comme simple divertissement, mais qu'il a aussi été l'occasion de commentaires satiriques sur la manière dont les gens peuvent percevoir la science[7].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Decay suit plusieurs étudiants qui découvrent que les membres de l'équipe de maintenance du Grand collisionneur de hadrons ont été transformés en zombies après des dysfonctionnements des accélérateurs de particules. Les élèves doivent essayer d'échapper aux zombies en passant par les tunnels de maintenance du CERN[8].

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Zoë Hatherell : Amy
  • Tom Procter : Connor
  • Stewart Martin-Haugh : James
  • Sara Mahmoud : Kate
  • William P. Martin : Matt

Production[modifier | modifier le code]

Thompson commence à tourner en 2010 et il lui faut deux ans pour terminer Decay[9], l'équipe du film ayant besoin d'emprunter des caméras et de créer des effets spéciaux avec un budget limité[7]. Le centre de recherche CERN a donné son accord pour le tournage du film dans le centre, à condition que les zones plus sensibles des installations ne soient pas filmées[7].

Une bande-annonce du film a été publiée à l'automne 2012[10], et des sites comme Fearnet ont commenté que, alors que le film ne semblait pas particulièrement bon, l'idée de départ était intéressante[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Werner Pluta, « DecayZombies im Cern », Golem.de,‎ 1 novembre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  2. (en) Rebecca Boyle, « Large Hadron Collider Unleashes Rampaging Zombies », Popular Science,‎ 31 octobre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  3. (en) Gianluca Ranzini, « Zombie al Cern di Ginevra! », Focus,‎ 5 novembre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  4. (en) « Nuclear lab facility becomes movie set for students' zombie film », GMA News,‎ 3 novembre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  5. a et b (en) Jennifer Ouellette, « Horror Movie Chronicles CERN Zombie Apocalypse », Mashable,‎ 19 novembre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  6. a et b (en) Alyse Wax, « Zombies Get Brainy in Upcoming Large Hadron Collider Movie 'Decay' », Fearnet,‎ 14 novembre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  7. a, b et c (en) Angela Wattercutter, « Physics Students Make Zombie Movie Decay Deep Within the Bowels of CERN », Wired,‎ 31 octobre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  8. « io9.com », io9,‎ 1er novembre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  9. (en) James Dacey, « Zombies in the machine », Physics World,‎ 31 octobre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)
  10. (en) Adario Strange, « Students take over Large Hadron Collider to shoot a zombie film », DVice,‎ 29 octobre 2012 (consulté le 22 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]