Debbie Halvorson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Debbie Halvorson
Image illustrative de l'article Debbie Halvorson
Fonctions
Représentante du 11e district de l'Illinois
3 janvier 20093 janvier 2011
(2 ans, 0 mois et 0 jour)
Prédécesseur Jerry Weller
Successeur Adam Kinzinger
Biographie
Nom de naissance Deborah L. DeFrancesco Halvorson
Date de naissance 1er mars 1958 (56 ans)
Lieu de naissance Chicago Heights, Illinois
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Jim Bush[1]
Enfant(s) 2[1]
Profession Militaire
Religion Luthérienne[1]
Résidence Crete[1]

Deborah L. « Debbie » DeFrancesco Halvorson[2], née le 1er mars 1958 à Chicago Heights (Illinois), est une femme politique américaine, membre du parti démocrate[3] et représentante du onzième district de l'Illinois à la chambre des représentants des États-Unis de 2009 à 2011.

Élue largement en 2008 à la chambre des représentants pour le onzième district de l'Illinois, elle perd son siège deux ans plus tard face au républicain Adam Kinzinger.

En 2012, elle se présente dans le deuxième district de l'Illinois contre le démocrate Jesse Jackson, mais Halvorson est battue lors des primaires. Suite à la demission de Jesse Jackson, elle sollicite de nouveau l'investiture démocrate pour l'élection partielle de 2013, mais elle échoue face à la democrate Robin Kelly.

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Halvorson a grandi à Steger dans l'Illinois et a terminé ses études au lycée Bloom. Elle et son mari Jim Bush vivent à Crete dans l'Illinois et ont quatre enfants et trois petits-enfants[4]. Elle a travaillé pendant quatorze ans comme vendeuse cosmétique dans la société Mary Kay avant son entrée dans le secteur public[5]. Elle sort diplômé de trois universités : la Robert Morris University, la Prairie State College et la Governors State University. Elle a suivi ses études à l'école Darden pour l'émergence de dirigeants politiques à l'Université de Virginie et a suivi le programme pour cadres supérieurs dans la gouvernance de l'État et des collectivités locales à l'Université Harvard.

Carrière au Sénat de l'Illinois[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sénat de l'État de l'Illinois.

Halvorson entre véritablement en politique en novembre 1996, en battant le sénateur sortant Aldo DeAngelis. Halvorson a dit plus tard qu'elle avait appris de DeAngelis « à ne jamais, perdre le contact avec ses concitoyens ». En 2005, Halvorson devient la première femme dirigeante d'une majorité parlementaire au sénat de l'Illinois. Elle par ailleurs obtenu la plupart de ses diplômes lorsqu'elle était sénatrice.

Halvorson gagne en popularité malgré la controverse de son offre visant à créer un programme pour aider des femmes atteintes du papillomavirus, en élargissant l'accès au dépistage et à la vaccination.

Halvorson a également été en conflit avec Jesse Jackson, Jr., au sujet de la proposition d'aéroport Peotone, qui a conduit Jackson à essayer de lier Halvorson à Tony Rezko. Halvorson a déclaré qu'elle n'avait jamais rencontré Rezko.

Juste avant qu'Halvorson démissionne de son poste de sénateur, le gouverneur Rod Blagojevich est arrêté. Elle l'invite à démissionner.

Carrière à la chambre des représentants des États-Unis[modifier | modifier le code]

Bien qu'initialement sceptique sur ses chances de réussite ; Halvorson annonce le 2 octobre 2007 sa candidature à la chambre des représentants des États-Unis dans le 11e district de l'Illinois. Cette annonce intervient peu de temps après que le représentant républicain sortant Jerry Weller décide de ne pas se représenter.

En février 2008, son adversaire républicain Tim Baldermann renonce à se présenter. Il est remplacé par Marty Ozinga, qui sera aisément battu par Halvorson.

Halvorson à soutenu les politiques économique du Président Obama, et a appelé, avec d'autres responsables politiques de son État, à la démission du sénateur Roland Burris.

Candidate à sa réélection en 2010, Debbie Halvorson est sévèrement battue par le républicain Adam Kinzinger.

En 2012, Halvorson sollicite l'investiture du parti démocrate pour le deuxième district mais elle est battu par Jesse Jackson.

Histoire électorale[modifier | modifier le code]

Fonction Années Élection Candidate démocrate Voix % Opposant principal Voix % Autres candidats Voix %
Sénat de l'Illinois
(40e district)
1996 Général Debbie Halvorson 40,813 55.63 % Aldo DeAngelis * 32,554 44.37 %
1998 Debbie Halvorson 36,339 65.67 % Flora L. Ciarlo 18,993 34.33 %
2002 Debbie Halvorson 45,118 100.00 %
2006 Debbie Halvorson 38,424 69.86 % Joseph Maun 16,575 30.14 %
Chambre des représentants des États-Unis
(11e district)
2008 Debbie Halvorson 185,652 58.40 % Marty Ozinga 109,608 34.48 % Jason Wallace 22,635 7.12 %
2010 Debbie Halvorson 96,019 42.65 % Adam Kinzinger 129,108 57.35 %
Chambre des représentants des États-Unis
(2e district)
2012 Primaire Debbie Halvorson 22,672 28.78 % Jesse Jackson, Jr. 56,109 71.22 %

Légende : ..Parti démocrate.. ..Parti républicain.. ..Parti vert.. * sortant

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]