Death Guard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Death Guard

Numérotation XIV
Fondation M29 (1ère)
Couleurs de Chapitre gris sale, vert pourri
Primarque Mortarion
État du Primarque Prince Démon
États des Gènes Corrompus (Nurgle)
Statut Excomunicate Traitoris
Monde Natal Barbarus (détruite)
Distinction Spécifique Maladies, chair pourrie

Liste des Chapitres

Dans l'univers de fiction de Warhammer 40,000, le jeu de figurines développé par la société Games Workshop, la Death Guard est une légion de Space Marines du Chaos, qui n'existe que pour répandre des épidémies sur les nombreux mondes de la galaxie de l'Imperium.

Adorateurs de Nurgle et dévoués corps et âme au dieu du Chaos, leur chair putrescente pourrit dans leurs armures, infestés par la maladie et la fange ; ils sont immunisés contre toutes formes de douleurs et peuvent aisément résister aux blessures mineures.

Description[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grande Croisade.

Au début de la Grande Croisade, la XVe légion space marine est connue sous le nom des Dusk Raiders (littéralement, « les prédateurs du crépuscule » ; armure blanche avec le bras droit et les épaules rouges), celle qui attaque au crépuscule. Les origines des Dusk Raiders remontent aux guerres d'unifications de l'Imperium. Pour la plupart des premières légions space marines, les stocks de génomes humains proviennent de Terra, mais dans le cas de la XVe légion, l'essentiel du patrimoine génétique utilisé est tiré des anciens clans guerriers du Vieil Albia, situé dans le sud-est de l'Europe, près de ce qui avait été anciennement l’État-nation d'Albanie et rallié à l'Imperium.

La pertinence de ce génome dans le patrimoine des space marines est telle qu'il est employé dans les VIIIe et Xe légions de la première Fondation, respectivement les Night Lords et les Iron Hands ; bien qu'à un degré moindre par rapport aux Dusk Raiders, dont le sang était autant façonné par les Guerriers d'Albia que par la main de l'Empereur de l'Humanité.

Le recrutement par l'Empereur des fils d'Albia sert un double objectif :

  • il apporte l’élite de générations de guerriers endurcis d'un royaume Terran à l'Empereur, désormais ami et allié de l'Imperium, mais jugé non fiables. En effet, les guerriers Albian ont été des rivaux de taille pour l'Empereur lors de sa prise de contrôle du destin de l'Humanité.
  • il englobe dans les forces de l'Empereur des lignées et des traditions martiales qui, pendant des siècles, ont tenu Terra sous leur emprise, et qui aurait éventuellement pu surmonter l'empire Pan-pacifique sous le règne de l'Indicible tyran, le roi Narthan Dume[1].

Ce génome de seigneurs de guerre infatigables et de soldats-scientifiques est une ressource inestimable pour l'Empereur, qui se refuse à la perdre.

Genèse[modifier | modifier le code]

Au début des guerres d'unification de l'Imperium, les clans de seigneurs de guerre du Vieil Albia remettent en cause la tyrannie des derniers descendants du roi Indicible, mais refusent de plier le genou devant l'Empereur, ne voulant pas passer d'un maître à un autre. Les Albians affrontent les régiments de Guerriers Tonnerres de l'Empereur, formés de bataillons de Proto-Dreadnoughts et de soldats en armure Ironside lourdement armés. Bataille après bataille, les forces de l'unification sont tenus en échec par les Albians, bien qu'au prix de lourdes pertes. Impressionné par le caractère martial et le courage indomptable des Albians, l'Empereur appelle à un cessez-le-feu et cherche à négocier, afin de limiter les pertes dans les deux camps.

« Désarmé, vêtu de carmin et de blanc, l'Empereur parla longuement au parlement des seigneurs de guerre. Il leur exposa sa vision d'une humanité réunifiée et ascendante, de tyrans renversés et de cauchemars enchaînés. Il leur offrit la gloire parmi les étoiles, et le plus important, l'absolution de plusieurs centaines d'années de meurtres et d'effusions de sang.[réf. souhaitée] »

Les seigneurs de guerre du Vieil Albia acceptent en fin de compte la vision de l'Empereur. Les clans Albians, devenu les partisans les plus zélés de l'unification — bien que toujours considérés non fiables pour beaucoup — rallient leur guerriers à l’Empereur et lui révèlent des secrets tenus de longue date. Les Albians sacrifient leurs fils pour devenir les premiers Space Marines.

La XIVe Légion est rapidement développée. Utilisée en tant qu'infanterie lourde, les Astartes de cette légion sont des experts dans la survie et l'endurance. Ils gagnent une solide réputation parmi les autres légions en tant que combattants acharnés et disciplinés. En défense, ils sont tenaces et infatigables, capables de tenir résolument leur position sous le feu de l'ennemi envers et contre tout, jusqu'au dernier homme et à la dernière bolt si nécessaire. En attaque, ils détruisent systématiquement toute cible donnée, s'écrasant sur l'ennemi, vague après vague de corps blindés, excellant dans les tirs à proximité et la mise à mort sanglante.

Combattant dans les derniers jours de l'unification de Terra et dans les premières batailles de la Grande Croisade hors-monde, la XVe légion acquière le surnom, donné par leurs ennemis, de « Dusk Raiders », appellation qu'ils adoptent eux-mêmes. Ce nom provient de leur utilisation d'une ancienne tactique d'Albia, consistant à mener des attaques d'envergure au sol lors des nuits d'automne, en profitant de la luminosité déclinante et trompeuse.

Lorsque l'Empereur atteint Barbarus où vivait Mortarion, leur primarque, ce dernier renomme sa légion la Death Guard, changeant alors certaines traditions de ainsi que les couleurs de ses marines (argenté et vert pourri).

Durant l'Hérésie d'Horus[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hérésie d'Horus.

Mortarion est l’un des premiers primarques à suivre son frère Horus dans sa trahison contre l'Empereur. Cependant, lors d'un voyage dans le Warp, il se retrouve bloqué avec sa légion, incapable de retrouver l'univers matériel. Il est ensuite atteint par une une peste qui décime ses rangs et le touche lui aussi. Il invoque alors les Puissances de la Ruine pour sauver sa légion. Nurgle répond favorablement à sa demande et le transforme lui et ses marines en Marines de la Peste. Mais, en réalité, tout avait été planifié par Typhus, le premier capitaine de la Death Guard, qui était déjà en secret un adorateur de Nurgle[2].

Cependant toute la légion n'était pas prête à suivre Mortarion vers le Chaos. Ainsi, la plupart des éléments préférant suivre l'Empereur furent envoyés et massacrés sur Istvaan III. Quatre Légions participèrent à cet assaut contre ce monde : les Sons of Horus, les World Eaters, les Emperor's Children et la Death Guard. Horus y envoya toutes les escouades risquant de ne pas le suivre dans sa trahison[3]. Pendant les combat Horus nettoya toute vie sur cette planète, y compris celle des space marines loyalistes, en larguant une arme virale dévoreuse de matière organique, puis en enflammant la planète avec des missiles nucléaires grâce au gaz échappé lors de la décomposition des corps.

Cependant, certains éléments de l'armée étaient par obligation en orbite autour de la planète dans un vaisseau spatial, l’Eiseintein. Ces éléments, dirigés par le capitaine de la 7e compagnie, Nathaniel Garro, sitôt l'hérésie dévoilée s'enfuient, accompagnés d'un capitaine de compagnie des Sons of Horus, Iacton Qruze ; celui-ci refusait secrètement de suivre Horus, et réussit a ramener avec lui Euphrati Keeler, alors considérée comme « La Sainte ». Ils parvinrent avec difficulté a s'échapper du système d'Istvaan III, et après un périlleux voyage dans le Warp où il durent affronter des démons de Nurgle et des marines pestiférés, ils réussirent à prévenir les Imperial Fists de la trahison d'Horus[4]. Ce qui leur arriva après est incertain, même s'il est dit que Garro est devenu le 1er Grand Maitre des Chevaliers Gris[réf. nécessaire].

La planète de la Peste[modifier | modifier le code]

Après l'Hérésie d'Horus, la Death Guard se réfugia dans l'Œil de la terreurNurgle leurs donna un monde. Il éleva Mortarion au rang de Prince-Démon. La planète est peuplée d'adorateurs qui espèrent pouvoir intégrer les rangs des marines. À partir de cette base, la Death Guard attaque régulièrement l'univers matériel[5].

Les marines de la Peste[modifier | modifier le code]

La légion suit les préceptes de son primarque et utilise donc plus de Bolters que les autres légions, arrivant à s'en servir comme arme de corps à corps. De plus, c'est une légion comportant beaucoup d'infanterie, éventuellement dans des Rhinos.

Durant les voyages Warp, leurs vaisseaux se remplissent de mouches qui une fois débarquées sur une planète se répandent pour contaminer les habitants.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Andy Chambers, Haines, Pete; Hoare, Andy; Kelly, Phil; and McNeill, Graham, Warhammer 40,000 Codex: Chaos Space Marines, Nottingham, Games Workshop,‎ 2002 (ISBN 1-84154-322-5)
  • (en) Pete Haines, Warhammer 40,000 Codex: Space Marines, Nottingham, Games Workshop,‎ 2004 (ISBN 1-84154-526-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://wh40k.lexicanum.com/wiki/Narthan_Dume
  2. Lexicanum, « Typhus » (consulté en 27 décembre 2009)
  3. Ben Counter, La Galaxie en Flammes, Bibliothèque Interdite,‎ 2007 (ISBN 2-915-98956-7)
  4. James Swallow, La Fuite de l'Eisenstein, Bibliothèque Interdite,‎ 2008 (ISBN 2915989699)
  5. Lexicanum, « Death Guard » (consulté en 27 décembre 2009)