Dean Reed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dean Reed

Description de cette image, également commentée ci-après

Dean Reed à Berlin-Est en 1978.

Informations générales
Nom de naissance Dean Cyril Reed
Naissance 22 septembre 1938
Denver, Colorado, États-Unis
Décès 13 juin 1986 (à 47 ans)
Berlin-Est, RDA
Activité principale Chanteur
Activités annexes Acteur
Genre musical pop, country
Instruments Guitare
Années actives 1958-1986
Site officiel http://www.deanreed.de/

Dean Cyril Reed né le 22 septembre 1938 à Denver (Colorado), mort le 13 juin 1986 à Berlin-Est, RDA, est un chanteur, musicien et acteur américain, également connu pour son engagement communiste. D'abord expatrié en Amérique latine pour y faire carrière, il devient ensuite l'un des artistes américains les plus populaires en URSS et dans le bloc communiste et s'installe en Allemagne de l'Est dans les années 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la (en) Wheat Ridge High School et l'Université de Denver, il s'installe en Californie et se découvrant un talent de guitariste-chanteur il fait des essais avec Imperial Records. En 1958 Capitol Records lui fait signer un contrat dans l'idée d'en faire une « idole des jeunes ». Ses disques obtiennent un succès d'estime aux USA mais le rendent très populaire en Amérique du Sud au début des années 1960 notamment en 1962 avec un tube « Our Summer Romance », qui devient numéro 1 en Argentine et au Chili ce qui le décide à s'installer en Argentine. Alors que disques, films et tournées s'enchainent, il s'engage politiquement à gauche en dénonçant les armes nucléaires, la politique étrangère américaine puis donne des concerts dans les prisons et les banlieues pauvres. Il se lie d’amitié avec Salvador Allende, Pablo Neruda et Victor Jara.

En 1966 le contexte politique argentin change et il est expulsé du pays. Il s'installe alors en Italie où il tourne des westerns spaghetti (Buckaroo ne pardonne pas, Adios Sabata). Il fait des tournées comme chanteur en Europe de l'Est où il devient très populaire. En 1973 il s'installe en Allemagne de l'Est où il enchaine films, concerts et disques. Il défend la cause palestinienne, justifie le recours à la violence de leurs militants et se lie avec Yasser Arafat[1]. En avril 1986 dans l'émission de télévision 60 Minutes de CBS il défend l'intervention soviétique en Afghanistan et justifie la construction du mur de Berlin, ce qui lui attire beaucoup d'hostilité dans l'opinion publique américaine. Le 13 juin 1986 celui qu'on surnomma l'« Elvis rouge » est retrouvé mort sur le (de) lac Zeuthener au sud-est de Berlin. Les autorités concluent à un accident de noyade mais son entourage penche plutôt pour un suicide ou un assassinat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quand le réel transcende la fiction sur www.arte.tv.fr consulté le 30 janvier 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]