Deadlands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deadlands : the Weird West est un jeu de rôle américain de type western mêlé de fantastique, paru en 1996. Son auteur est Shane Lacy Hensley, son éditeur Pinnacle Entertainment Group (devenu depuis Great White Games). La deuxième version du jeu est parue en 2006 avec un système refondu, et sous le titre Deadlands: Reloaded.

L'univers[modifier | modifier le code]

En 1863, un chaman indien désespéré invoque les Manitous, des êtres surpuissants qui réveillent la magie (thème commun à Shadowrun). Il est exaucé au-delà de ses espoirs : treize ans après, l'Amérique est pleine de fantômes, de vers géants, de Wendigos, et d'autres abominations moins identifiables. Les Indiens ont repris une grande part de leurs terrains de chasse et la guerre fait toujours rage à l'Est, tandis que la Californie s'est abîmée dans les flots, créant ce qui est appelé le Grand Labyrinthe.

Les Blancs s'adaptent cependant. Certains maîtrisent la magie à travers les cartes : ce sont les hucksters. D'autres utilisent un nouveau minerai, la roche fantôme, pour alimenter des inventions délirantes. Et le Nord comme le Sud ordonnent aux Texas Rangers et à l'agence Pinkerton de combattre les forces occultes qui ravagent la nation.

Les règles[modifier | modifier le code]

Deadlands intègre le poker à son système de règles.

Un personnage possède dix caractéristiques chiffrées de 4 à 12 (selon l'échelle des cartes), qui donnent différents types de dés à lancer. On se sert aussi de cartes à jouer pour l'initiative, et de jetons de poker (rebaptisés « pépites » dans la traduction française) qui servent de jokers.

Ce système a été transposé et simplifié en 1997 pour le jeu de figurines Deadlands: Great Rail Wars, puis est devenu un système générique en 2003, sous le titre Savage Worlds.

Postérité[modifier | modifier le code]

Deadlands a une très large gamme de suppléments et aussi un épigone : Hell on Earth, un univers où la guerre entre Manitous et Humains a dégénéré en conflit atomique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Deadlands Reloaded : 1879, quelque part dans l'Ouest américain… », Jeu de rôle magazine, Promenons-nous dans les bois, no 18,‎ mars 2012, p. 21 (ISSN 1964-423X)