De rebus Hispaniae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuscrit du De rebus Hispaniae


De rebus Hispaniae ou Historia gótica[1] est une histoire de la Péninsule Ibérique écrite en latin par l'archevêque de Tolède Rodrigo Jiménez de Rada dans la première moitié du XIIIe siècle à la demande du roi Ferdinand III le Saint.

De rebus Hispaniae se compose de neuf livres, qui recueillent les chroniques de la Péninsule depuis les premiers peuples jusqu'en 1243. Jiménez de Rada emploie pour la première fois dans l'historiographie hispanique des sources andalouses et donne une vision d'ensemble sur tous les territoires péninsulaires, tant les royaumes d'Aragon, Navarre et Portugal que ceux de Castille, León et le royaume antérieur des Asturies. Il consacre une grande part à l'époque du royaume wisigoth; le titre du chapitre, historia gothica, est devenu le titre de l'ouvrage. Les autres sections traitent des divers peuples de la péninsule: romains, ostrogoths, huns, vandales, suèves, alains, arabes, etc.

Cette œuvre a connu une grande diffusion et a été traduite dans les différentes langues romanes. Durant des siècles, elle a été une source cruciale pour l'étude de l'Histoire d'Espagne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historia gótica ou gothica est le titre que l'on donne curamment à cette chronique. L'original latin porte le titre De rebus Hispaniae. On la connaît également comme Cronicón del Toledano, ou Cronicón de las cosas sucedidas en España.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jiménez de Rada, Rodrigo. Historia de los hechos de España. Introducción, traducción, notas e índices de Juan Fernández Valverde, Madrid, Alianza Editorial, 1989.