De Zeven Provinciën (1665)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Sept Provinces.
Zeven Provinciën
Image illustrative de l'article De Zeven Provinciën (1665)
Modèle-réduit (échelle 1:87) du Zeven Provinciën, construit par Herbert Tomesen pour les chantiers du Bataviawerf aux Pays-Bas.

Autres noms Les Sept Provinces
Histoire
A servi dans Provinces-Unies
Lancement 1665
Mise en service 1665
Statut réplique en construction
Caractéristiques techniques
Longueur 46,14 mètres (163 pieds[1])
Maître-bau 12,14 mètres (43 pieds)
Tirant d'eau 4,74 mètres (16,5 pieds)
Déplacement 1 600 tonnes
Propulsion 18 voiles, 2 250 m²
Caractéristiques militaires
Armement 80 canons
Autres caractéristiques
Équipage 420 personnes
Chantier naval Rotterdam

Le Zeven Provinciën (ou « les Zeven Provinciën ») était un vaisseau de ligne néerlandais du XVIIe siècle, armé avec 80 canons.

Il tire son nom des « sept provinces », les provinces autonomes qui forment la république néerlandaise.

Historique[modifier | modifier le code]

Le vaisseau original a été construit en 1664-1665 pour l'amirauté de la Meuse, basée à Rotterdam, par l'architecte Salomon Jansz van den Tempel. Il était armé à l'origine avec :

Le vaisseau était sous les ordres du lieutenant-amiral Michiel de Ruyter pendant la deuxième guerre avec l'Angleterre (1665-1667), notamment lors de la bataille des Quatre Jours, celle de North Foreland (1666) et lors du raid sur la Medway (1667).

Ruyter l'a utilisé de nouveau pendant la troisième guerre contre l'Angleterre (1672-1673) ; le vaisseau a servi dans les batailles contre les flottes anglaise et française : Solebay (1672), Schooneveld et Texel (1673).

Durant la guerre de la Ligue d'Augsbourg (1688-1697), réarmé avec 76 canons (uniquement des 36 livres en première batterie), il participe à la bataille de Barfleur (1692). Endommagé lors de cette dernière bataille, il est finalement démoli en 1694.

Réplique[modifier | modifier le code]

Construction de la réplique.

Une première tentative a débuté en 1995 dans les chantiers Bataviawerf à Lelystad. De nos jours, pour construire un bateau d'un certain tonnage, l'assemblage se fait toujours par couple. L'architecte a voulu faire revivre une technique qui n'était plus utilisée depuis des siècles, construire par niveau et non par couple ; le résultat fut catastrophique, plus de dix ans d'efforts et de contributions furent perdus.

En 2008 débute la construction d'une nouvelle réplique, elle serait achevée en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit de pieds d'Amsterdam (283 mm).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]