De Wallen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 22′ 24.3″ N 4° 53′ 53″ E / 52.373417, 4.89806

De Wallen

De Wallen, connu en français sous le nom de « quartier rouge d'Amsterdam » (traduction du terme plus général red light district), est le plus important quartier chaud d'Amsterdam (Pays-Bas) et une attraction touristique majeure. Il est situé au cœur de la partie la plus ancienne de la ville et en couvre plusieurs blocs. De Wallen est un réseau des ruelles où plusieurs centaines de prostitué(e)s, se trouvant le plus souvent derrière des « vitrines » traditionnellement éclairées par des lumières rouges, proposent des services sexuels. Le secteur compte également un certain nombre de sex-shops, peep shows, un musée de l'érotisme et de nombreux coffee shops où l'on peut acheter du cannabis. Si la vente est légale sous certaines conditions, l'achat est seulement toléré.

Da Wallen couvre approximativement 6 500 mètres carrés. Le quartier est limité par le Niezel au nord, Nieuwmarkt à l'est, la Sint Jansstraat au sud et la Warmoesstraat à l'ouest. Oudekerksplein, où se trouve la Oude Kerk en constitue le cœur.

Organisation[modifier | modifier le code]

La prostitution est légale aux Pays-Bas, sauf dans la rue. Cependant, seuls les citoyens de l'Union européenne peuvent travailler légalement dans l'industrie du sexe, les ressortissants d'autres pays étrangers ne pouvant pas obtenir de permis de travail dans ce domaine.

Proxénétisme et trafic humain[modifier | modifier le code]

Pour l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), les Pays-Bas sont l'une des principales destinations des personnes victimes de trafic humain[1], et les autorités de la ville s'inquiètent que des organisations criminelles s'implantent à Amsterdam[2]. La majorité des prostituées de De Wallen sont étrangères, de même que leurs souteneurs ; plus de 75 % d'entre elles seraient originaires d'Europe de l'Est, d'Afrique et d'Asie[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]